Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

La force de dissuasion nucléaire passe au “tout Rafale” … et va réceptionner son premier A330 MRTT Phénix

Cédric Soares , , , ,

Publié le , mis à jour le 15/06/2018 À 12H25

La modernisation de la force de dissuasion nucléaire de l’armée de l’Air va se concrétiser de manière opérationnelle d’ici la fin de l’année avec le passage au “tout Rafale” et l’arrivée du premier avion de ravitaillement A330 MRTT Phénix. Ces renouvellements ont été anticipés dès 2015.

La force de dissuasion nucléaire passe au “tout Rafale” … et va réceptionner son premier A330 MRTT Phénix
La force de dissuasion nucléaire de l'armée de l'air va passer au "tout Rafale" dans le courant de l'été 2018
© Dassault Aviation - K. Tokunaga

D’ici la fin de l’année 2018, la force de dissuasion nucléaire de l’armée de l’Air aura en partie fait peau neuve. “Un nouveau chapitre s’ouvre.Il est riche de deux faits majeurs avec le passage au “tout Rafale” et l’arrivé dans le force en octobre prochain du premier des quinze A330 MRTT Phénix “, a expliqué le général Pierre-Jean Dupont, commandant en second des Force Aériennes Stratégiques (FAS), lors d’un point presse organisé à Paris, jeudi 14 juin.

Durant l’été, le chasseur-bombardier Mirage 2000N conçu par Dassault Aviation va donc être retiré du service après 30 ans de loyaux services. A partir de là, son successeur le Rafale B deviendra le seul porteur du missile nucléaire air-sol ASMPA. Au total 50 appareils seront répartis sur deux escadrons basés à Saint Dizier (Haute-Marne). “Grâce à des capacités bien supérieures à celles du Mirage 2000N en matière de domaine de vol, d’auto-protection et d’interconnexion, chaque Rafale B porteur de l’arme participera efficacement au support mutuel de tous les autres appareils du raid, ravitailleurs et systèmes de détections de contrôles aéroportés inclus, explique le général Pierre-Jean Dupont. Cette notion est vitale car elle permet entre autres, avec moins de moyens, de renforcer la robustesse et la survivabilité du raid dans des espaces aériens qui seront de plus en plus contestés”.

Un renouvellement anticipé depuis 2015


Le premier A330 MRTT Phénix lors de son vol inaugural en septembre 2017 ©Airbus

Début octobre, l’armée de l’Air recevra son premier avion de ravitaillement A330 MRTT Phénix. Les FAS ont fait le choix d’un avion polyvalent et modulaire. Outre la fonction de ravitaillement en vol, l’appareil construit par Airbus assurera le transport des troupes, l’emport de fret et l’évacuation sanitaire. Il remplacera quatorze Boeing C-135 pour le ravitaillement et l’évacuation sanitaire ainsi que trois Airbus A310 et deux Airbus A340 pour le transport des troupes. Au total quinze A330 MRTT Phénix sont prévus dans la loi de programmation militaire et douze sont déjà financés. Six seront livrés d’ici 2022, le reste d’ici 2024.

Le remplacement des appareils s’échelonne depuis plusieurs années. “Il a été impératif d’anticiper de longue date tout à la fois le passage au "tout Rafale" et l’arrivée du Phénix. Ces échéances ont été préparées depuis 2015. Non seulement pour tirer immédiatement partie des nouvelles capacités offertes par ces appareils, mais surtout pour éviter toute rupture dans la posture de dissuasion de la composante aéroportée gérée par l’armée de l’air”, commente le général Pierre-Jean Dupont.

Hormis le passage des Rafales au standard F3-R en 2019 puis ultérieurement au standard F4, la flotte ne devrait pas connaître de changements majeurs avant 2035. Elles sera ensuite renouvelée pour supporter le futur successeur du missile ASMPA.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

16/06/2018 - 05h13 -

50 bombes audessus de nos tetes he bien il n y a plus qu a attendre les premiers accidents...bon courage les francais
Répondre au commentaire
Nom profil

18/06/2018 - 20h23 -

Il n'est nullement question de 50 bombes, mais de 50 Rafales dans la force aérienne stratégique. Rien à voir.
Répondre au commentaire
Nom profil

17/10/2018 - 17h15 -

Il en a toujours qui ne comprenne rien et qui parle pour rien dire................triste
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle