Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

La fonderie Loiselet cherche un second souffle

, ,

Publié le

La fonderie Loiselet à Dreux (Eure-et-Loir), citée en exemple de relocalisation industrielle, est en redressement judiciaire. En cause, un manque de trésorerie et déjà 19 millions de passif.

La fonderie Loiselet cherche un second souffle
Fonderie Loiselet de Dreux.
© Loiselet

La fonderie Loiselet vit des heures délicates. Le 6 décembre 2013, elle a été placée en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Chartres (Eure-et-Loir). La justice consulaire a donné six mois au dirigeant, Sylvain Loiselet, pour trouver une solution. Le passif atteint 19 millions d'euros, dont 4 millions de dettes fournisseurs.

Cette entreprise de Dreux (Eure-et-Loir), symbole de la relocalisation industrielle en 2010, a investi plus de 16 millions d'euros dans un outil de production flambant neuf, que 107 salariés font tourner. "Nous avons des clients et des commandes, y compris à l'export, comme aux Etats-Unis. Mais nous avons eu des décaissements importants", explique Sylvain Loiselet, qui a aussi pris du matériel en crédit-bail.
L'industriel se dit ouvert à une ouverture de capital, à un rapprochement avec un autre industriel ou des fonds financiers. "Parce qu'elle est performante, cette fonderie intéresse du monde, et pas seulement les politiques", se rassure Sylvain Loiselet, qui veut rester optimiste.

Soutenu par les pouvoirs publics (ex-Oseo, ex-FSI), Loiselet a rapatrié de Chine en 2010 une fonderie en misant sur l'abaissement des frais de transport et sur les gains de compétitivité. D'où des investissements massifs et coûteux, loin d'être amortis. Avant la mise en redressement judiciaire, Loiselet tablait sur un chiffre d'affaires de 30 millions d'euros pour 2013.

Stéphane Frachet

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle