Quotidien des Usines

La fonderie Florence et Peillon reprend le travail

, , ,

Publié le

Social

Un accord ayant été trouvé avec la direction après plusieurs jours de grève, les 350 salariés de la fonderie lyonnaise Florence et Peillon - actuellement placée en redressement judiciaire - ont décidé de reprendre le travail. L'entreprise, qui prévoit de licencier une centaine de salariés, approvisionne de nouveau en pièces de fonderie aluminium les usines de Renault et PSA, ses deux principaux clients. L'entreprise payera les jours de grève, financera une prime extralégale de licenciement de 30 000 euros tandis que les départs seront tous volontaires.

La filiale du groupe italien Zen est dans une mauvaise passe puisqu'elle ne parvient pas à rembourser une dette d'environ 12 millions d'euros et que son chiffre d'affaires a chuté de 40 % cette année (à environ 30 millions d'euros). Dans ce contexte difficile, la cession semble la seule issue possible. Bien que celle-ci ne soit pas encore officielle, plusieurs groupes industriels étudieraient la possibilité d'une éventuelle reprise.

De notre correspondant en Rhône-Alpes, Michel Quéruel

PARU ! L'édition 2009-2010 de « L'ATLAS DES USINES » vient de sortir. Ce hors-série annuel de « L'Usine Nouvelle » propose le classement de 3 753 sites de production de plus de 80 salariés implantés en France. Vous pouvez déjà le commander à notre librairie en ligne en cliquant ici.

 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte