Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

La Fonderie du Poitou Fonte placée en redressement judiciaire

, , , ,

Publié le , mis à jour le 11/02/2019 À 06H51

[ACTUALISÉ] Le 8 février, le tribunal de commerce de Poitiers (Vienne) a placé en redressement judiciaire la Fonderie du Poitou Fonte à Ingrandes-sur-Vienne après sa voisine St Jean d'Industries Alu. La Fonderie Fonte annonce une perte de 40% de ses commandes.  

La Fonderie du Poitou Fonte placée en redressement judiciaire
Le tribunal de commerce de Poitiers (Vienne) a placé en redressement judiciaire la Fonderie du Poitou Fonte à Ingrandes-sur-Vienne.

Actualisation du lundi 11 février : Vendredi 8 février, le tribunal de commerce de Poitiers (Vienne) a placé en redressement judiciaire la Fonderie du Poitou Fonte d'Ingrandes-sur-Vienne (Vienne). Le Britannique Liberty House, qui a déjà proposé de reprendre la Fonderie Saint Jean Industries Poitou (ex-Fonderie Alu), n'exclut pas de reprendre l'autre site d'Ingrandes-sur-Vienne mais il souhaite compter sur les commandes de Renault. "On est passés de main en main sans que jamais la moindre diversification ait été faite. Donc si c'est Liberty, il faudra que Renault lui donne des productions durant trois à quatre ans, le temps de la mise en place de cette diversification", a indiqué à Reuters Jean-Yves Huet, délégué CGT de la Fonderie du Poitou Fonte.

À Ingrandes-sur-Vienne, les mauvaises nouvelles s'accumulent. Après l'annonce du placement en redressement judiciaire de St Jean d'industries d'Alu en novembre 2018, c'est au tour de la Fonderie du Poitou Fonte de le demander. Face à l'annonce de la fin du diesel en France, la Fonderie Fonte est confrontée à une baisse drastique de moins 40% sur ses commandes de blocs moteurs en fonte et d'autre part son principal client constructeur à été contraint de cesser ses opérations en Iran. "Cette forte chute du marché a mis à mal les efforts entrepris par les actionnaires de FPF pour pérenniser l’activité et tenter d’en diversifier les débouchés", stipule le communiqué de la direction.

Plan social en cours

L'entreprise emploie 408 salariés et a réalisé un chiffre d'affaires de 91 millions d'euros en 2017. Rachetée au groupe Teksid, en 2014, par une société dirigée par Jérôme Rubinstein, elle avait réussi à retrouver l'équilibre. Mais, depuis octobre 2018, la Fonderie du Poitou Fonte est confrontée à un plan social, 103 suppressions de postes, dans le but de faire face à la chute drastique des ventes de moteurs diesel. Avant l’aggravation récente et brutale de sa situation, la Fonderie du Poitou Fonte avait manifesté son intérêt pour reprendre le site voisin de Saint-Jean Industries Alu, en vue de constituer un ensemble industriel plus solide et diversifié, "je reste persuadé que la meilleure solution industrielle consiste à réunir les deux activités afin de créer un maximum de synergies, d’autant qu’elles sont dans le même bâtiment industriel", a souligné le président, Jérôme Rubinstein.

Avec Reuters

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle