Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

La Fonderie de Cuivre du Palais fermera en fin d'année

, , ,

Publié le

Social

Les entreprises citées

La Fonderie du Cuivre du Palais-sur-Vienne (Haute-Vienne), anciennement CGEP, devrait cesser son activité d'ici à la fin de l'année. Construite durant la première guerre mondiale, cette usine spécialisée dans le raffinage du cuivre par électrolyse compte une quarantaine d'employés contre 300 à plus fort de son activité.

Reprise par le groupe Pechiney au début des années 1990, elle avait bénéficié d'un important programme d'investissements pour récupérer et traiter les déchets précieux tels le cuivre et l'or.

Mais la rentabilité n'a pas été au rendez-vous entraînant la création de deux entités distinctes la Fonderie du Palais avec 50 salariés et la société Valdi, spécialisée dans le recyclage des déchets en métal qui embauchait une trentaine d'ouvriers.
En 2003, le groupe Alcan faisait l'acquisition de Pechiney, pour intégrer le groupe minier Rio Tinto quatre ans plus tard. Ce dernier recentrait son activité sur l'aluminium au détriment du cuivre et de la Fonderie du Palais.

L'usine survivait depuis avec quelques clients, souffrant de la concurrence du cuivre belge et allemand et des récentes hausses du gaz et de l'électricité.


De notre correspondante en Limousin, Corinne Mérigaud


Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle