Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

La Fonderie Alu mise en redressement judiciaire

, , , ,

Publié le

Placée le 29 novembre en redressement judiciaire par le tribunal de Lyon, la Fonderie Alu d'Ingrandes-sur-Vienne (Vienne) a deux mois pour retrouver un repreneur. Les 400 salariés menacés, soufflent un peu.

La Fonderie Alu mise en redressement judiciaire
La Fonderie Alu d'Ingrandes-sur-Vienne (ex Fonderies du Poitou) a jusqu'au 28 janvier 2019 pour trouver un repreneur.
© Lydia de Abreu

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Le futur repreneur de la Fonderie Alu d'Ingrandes-sur-Vienne (Vienne) a jusqu'au 28 janvier pour proposer son offre au tribunal de commerce de Lyon qui l'a mise en redressement judiciaire. Deux administrateurs judiciaires ont été nommés. Ils devraient être à l'œuvre dès la semaine prochaine. Le groupe lyonnais avait annoncé le 27 novembre, la cessation de paiement pour ce site qui compte 400 salariés, mais un seul client : Renault.

La prochaine audience est fixée au 13 février pour examiner les offres de reprise. Selon les syndicats, Renault, le donneur d'ordre de la fonderie, serait prêt à faire la soudure jusqu'à la mi-février. "Renault s'est engagé à soutenir financièrement la période, indique Éric Bailly de la CGT. Aujourd'hui, la balle est dans le camp de Renault, des administrateurs et de l'État." Mais il semblerait que la situation soit plus compliquée. Le 29 novembre, les 200 salariés en grève ont eu la visite du secrétaire général de la CGT Philippe Martinez qui a clairement ciblé la responsabilité de Renault et réclamé un retour non seulement de la Fonderie Alu mais aussi de la Fonderie Fonte dans le giron de la marque au losange. Les syndicats n'entendent pas en tout cas baisser les bras. Ils ont organisé le 29 novembre une opération escargot en direction de Châtellerault et un barbecue devant la mairie.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle