La fonction achat est davantage reconnue dans l’industrie

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La fonction achat est davantage reconnue dans l’industrie

Les achats sont-ils visibles ? Et en particulier dans le message que passent les entreprises du CAC40 à travers leurs rapports annuels ? C’est la question que se sont posée AgileBuyer, cabinet de conseil en achat, et la CDAF (compagnie des dirigeants des acheteurs de France).

Pour répondre, le cabinet de conseil a défini un indice de reconnaissance interne achats (IRIA) basé sur l’analyse des documents de référence et rapports annuels de 2007 et 2008, des quarante entreprises.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Pour élaborer la note attribuée à l’entreprise, les experts ont pris en compte la mention de la politique achat, le chiffre d’affaires des achats, la part des achats sur le résultat ou encore la représentation de la fonction au comité de direction.

Résultat : les entreprises du secteur industriel sont celles qui ont le plus de reconnaissance envers leurs fonctions achat. Elles évoquent de manière détaillée le fonctionnement de leurs achats et les relations avec leurs fournisseurs dans leurs rapports annuels ou document de référence 2008. En haut du classement : Michelin, Peugeot, Vallourec et Renault notamment. « Le secteur automobile est reconnu pour avoir des achats très stratégiques », commente Olivier Wajnsztok, le directeur associé d’AgileBuyer. La surprise vient d’Air France – KLM qui arrive en tête de peloton. « Le secteur du transport aérien n’avait pas l’image d’un « best in class » dans les achats, reconnaît-il, mais les informations que donne Air France sont de très bonne qualité. »

De l’autre côté du classement, Dexia fait figure de bon dernier. Rangée dans une classe dite « achats confidentiels », la banque est précédée d’Alstom, EDF, Pernod Ricard, Société générale, Total, Unibail-Rodamco et Vivendi. « Ces entreprises abordent uniquement les relations avec les fournisseurs et l’implication de ces derniers dans le développement durable », remarque Olivier Wajnsztok.

Cette étude originale ne prétend cependant pas mesurer la performance de la fonction dans chacune de ces sociétés. « On parle de ceux qui sont bons, mais ceux dont on ne parle pas ne sont pas forcément mauvais » , souligne le directeur associé d’AgileBuyer. Les entreprises du luxe, par exemple, réputées pour leurs marges importantes n’ont peut-être pas intérêt à communiquer sur leurs achats…

A travers cette étude, c’est une image de la fonction achat des différents secteurs, qui est révélée. « L’avantage du CAC 40, c’est que c’est un outil multisectoriel », constate le directeur. On peut donc supposer que ces résultats sont extrapolables aux entreprises qui ne font pas partie de cette élite.

%%HORSTEXTE:%%
0 Commentaire

La fonction achat est davantage reconnue dans l’industrie

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié
0 Commentaire

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS