Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine de l'Energie

La fiscalité du diesel ne sera pas relevée en 2014, assure le ministre du Budget

Publié le

"Notre souci de ne pas augmenter la pression fiscale dans l'année qui vient et de ne pas obérer le pouvoir d'achat des ménages ne nous conduira pas à prendre cette décision en 2014, mais nous laissons la question ouverte pour la suite",  a déclaré mardi 14 mai à l'Assemblée nationale le ministre du Budget Bernard Cazeneuve.

La fiscalité du diesel ne sera pas relevée en 2014, assure le ministre du Budget © Stateofplace - Flickr - C.C.

Afin de préserver le pouvoir d'achat des Français, le gouvernement ne relèvera pas à la fiscalité du diesel en 2014... mais n'exclut pas de rééquilibrer l'écart avec l'essence les années suivantes. C'est en substance ce qu'a déclaré le ministre du Budget mardi 14 mai à l'Assemblée nationale.

Interrogé par les députés, Bernard Cazeneuve a rappelé que le gouvernement avait l'intention de "verdir" la fiscalité dans les prochaines lois de finance, pour aider à respecter les engagements environnementaux du pays. A propos des carburants, il a rappelé qu'il y avait 17 centimes d'euro d'écart en faveur du diesel en France, contre 11 centimes en moyenne dans l'UE, "ce qui pourrait justifier à terme d'une adaptation". Le comité sur la fiscalité écologique, en faveur de cette adaptation, devra d'ailleurs présenter ses scénarios de mise en oeuvre d'ici fin juin.

"Ne pas augmenter la pression fiscale" à court terme

"Mais comme l'a dit déjà le Premier ministre, notre souci de ne pas augmenter la pression fiscale dans l'année qui vient et de ne pas obérer le pouvoir d'achat des ménages ne nous conduira pas à prendre cette décision en 2014, mais nous laissons la question ouverte pour la suite", a-t-il aussitôt ajouté.

Le ministre a par ailleurs rappelé que le gouvernement devait tenir compte de "la situation des industriels" et ne "pouvait pas prendre des décisions fiscales qui viendraient mettre en difficulté" l'industrie automobile française déjà en crise.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle