L'Usine Agro

La filière viticole paie l'addition du confinement

Adeline Haverland ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

La filière viticole paie l'addition du confinement
Taxes sur les importations de vins, baisse de la consommation liée au confinement... En ce début d’année 2020, la filière viticole n’est pas épargnée par les difficultés. Résultat, pour les mois de mars et d’avril, les vins français font face à une chute de la demande (contrats d’achat à la sortie des chais) allant jusqu’à 57 % et une baisse de la consommation en hyper et supermarchés de 2,9 %. "Il faut regarder ces chiffres avec précaution, car ils cachent une très forte hétérogénéité, signale toutefois Florian?Angevin, chargé d’étude économique pour FranceAgrimer. Certains vins, comme les rosés d’assemblage, ont affiché une hausse de la demande de 44 %, alors que d’autres, comme les blancs de cépage, se sont[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte