L'Usine Agro

La filière prépare déjà l’après-grippe aviaire

,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

La filière prépare déjà l’après-grippe aviaire
La filière avicole cherche à améliorer sa logistique, notamment dans l’hygiène des cages.
© credit photo
Le 21 février, le ministre de l’Agriculture a annoncé l’abattage de 360 000 canards « dans les quinze jours à venir » dans les Landes, premier département producteur de foie gras avec un quart des volumes nationaux. Les sommes versées aux producteurs de palmipèdes victimes de l’épidémie de grippe aviaire devraient être équivalentes à celles de 2016, soit entre 8 et 10 euros par canard. L’an passé, la grippe aviaire avait entraîné 270 millions d’euros de pertes pour l’ensemble de la filière. Pour éviter une nouvelle crise, le secteur de la logistique, considéré comme le point faible de la lutte contre le virus H5N8, a travaillé sur de nouveaux systèmes de cages, jusque-là difficiles à désinfecter. La société de plasturgie FAF,[…]
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte