L'Usine Matières premières

La filière lin textile veut être plus performante à l'horizon 2025

Franck Stassi , ,

Publié le

Le conseil spécialisé oléagineux et protéagineux de France AgriMer a relancé la réflexion stratégique menée à l’horizon 2025 par la filière lin textile. La réduction de la forte dépendance aux achats chinois et le développement de la production sont au cœur des pistes explorées.

Dépendante d’un acheteur, la Chine, qui représente 90% de ses débouchés; capable de doubler sa production grâce à son outil industriel, et assurant 60 % de la production mondiale, la filière lin textile française doit conserver l’attrait de sa culture, développer la consommation de son produit et respecter davantage l’environnement, estiment ses professionnels dans le cadre d’une réflexion stratégique à l’horizon 2025. Celle-ci a été remise en avant lors du dernier conseil spécialisé pour les filières oléagineux, protéagineux, fourrages séchés et plantes textiles de FranceAgriMer, l’établissement national des produits de l’agriculture et de la mer, le 22 mars.

Un travail entrepris il y a trois ans

En 2013, le ministère de l’Agriculture a demandé aux conseils spécialisés, qui réunissent des professionnels de la filière, des représentants des pouvoirs publics et des membres de FranceAgriMer, d’engager des recherches sur l’avenir des filières à l’horizon 2025. De grandes filières, à l’instar des céréales, ont avancé sur ces travaux.

"Le lin ne faisait initialement pas partie de la réponse sollicitée par le ministère, mais la filière a profité de la dynamique pour mener sa propre réflexion. En 2014, le ministère a souhaité des plans d’action pour 2015-2017, avec des pilotes et un calendrier associé. Pour le lin, il n’y a rien eu d’entrepris, notamment parce que cette phase de déclinaison est extrêmement consommatrice de temps", explique à L’Usine Nouvelle Ludovic Pâris, délégué pour les filières céréales et oléo-protéagineux de France AgriMer.

Une filière qui reste marginale

Les pistes dégagées par la filière lin textile partent, comme dans l’ensemble des réflexions menées, d’une matrice SWOT (forces, faiblesses, opportunités, menaces). La renommée de la fibre ainsi que la présence d’entreprises locomotives (la coopérative normande Terre de Lin représente 15% de la production mondiale de la fibre) font partie des atouts de la filière. A l’inverse, celle-ci pèche par la facilité à contourner son produit (le lin ne représente que 1% des textiles fabriqués dans le monde) et s’avère trop liée à la Chine.

Le développement du marché indien, la demande de nouveaux matériaux dans le bâtiment et les possibilités technologiques offertes par le lin font office d’opportunités, tandis que l’effet loupe (le lin textile est une filière "qui attire et peut paraître plus puissante qu’elle n’est en réalité", selon Ludovic Pâris) et l’essor d’autres fibres, tel le coton bio, constituent des menaces.

Multiplier les débouchés

Face à ces constats, proposition est faite d’œuvrer en faveur de meilleurs rendements, au moyen de la recherche végétale, et de revoir les mécanismes de contractualisation pour les nouveaux arrivants sur la culture, afin d’assurer un revenu stable aux liniculteurs et d’être compétitif par rapport aux autres produits. La recherche de partenariats avec d’autres pays que la Chine, tel le Brésil, est mentionnée, ainsi que l’intégration de nouveaux interlocuteurs (isolation, construction…) dans la filière. La réduction du volume d’intrants utilisés, l’amélioration du marketing du lin auprès des consommateurs et le renforcement de la lutte anti-contrefaçon sont également au programme. "J’ai sollicité la filière pour qu’elle aille plus loin", rappelle Ludovic Pâris. Désormais, c’est à elle de jouer…

Franck Stassi

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte