La filière éolienne défend son bilan avant la révélation de la nouvelle PPE

Quelle place l'éolien aura-t-il dans la nouvelle programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) ? La question taraude France Énergie Éolienne, l'association qui regroupe les professionnels de la filière. Le 11 octobre, elle a publié son Observatoire de l'éolien pour mettre en valeur la compétitivité et la fiabilité de l'énergie renouvelable. Une dernière présentation des arguments avant la révélation de la PPE, attendue fin octobre.

Partager
La filière éolienne défend son bilan avant la révélation de la nouvelle PPE
Quelle place l'éolien aura-t-il dans la nouvelle programmation pluriannuelle de l'énergie (PPE) ? La question taraude France Énergie Éolienne.

À l’approche de la révision de la programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE), la filière éolienne affûte ses arguments. France Énergie Éolienne, l’association des professionnels de la filière, a rendu public l’édition 2018 de son Observatoire de l’éolien le jeudi 11 octobre. Emploi, compétitivité, soutien du grand public… Le secteur revendique un bon bilan et espère qu’il ne sera pas réduit à une peau de chagrin dans le mix énergétique défini par la prochaine PPE pour les périodes 2018-2023 et 2024-2028.

“La filière tient ses engagements en matière de planifications sur le long terme et ce en dépit d'un certain nombre de complexités réglementaires”, débute Olivier Perot, président de FEE. Selon l’association, 1700 MW ont été installés en 2017 pour une puissance totale de 14 000 MW raccordée au réseau électrique. L’objectif de la PPE actuelle, à savoir 15 000 MW installés pour la fin 2018, sera rempli selon le président.

France Énergie Éolienne met également en valeur la croissance de l’emploi dans la filière. Selon l’Observatoire de l’éolien 2018, l’éolien a créé 1230 emplois directs et indirects en France en 2017. “C’est à peu près l’équivalent d’une centrale nucléaire”, glisse le président de FEE.

Une PPE ambitieuse sur l’éolien est possible selon France Énergie Éolienne

Alors que la prochaine PPE devrait être révélée fin octobre, l’association défend la compétitivité de l’énergie renouvelable. “Pour l’éolien terrestre, aux derniers appels d’offres français, nous sommes autour de 65 euros du mégawatt-heure. Nous sommes sur une courbe de coûts décroissante et ce sont des coûts entièrement maîtrisés”, assure Olivier Perot.

Selon le président, une PPE taillant la part belle à l’éolien est également possible techniquement : “RTE nous a clairement dit qu’il pouvait augmenter très largement le taux de pénétration des énergies renouvelables dans le système électrique français et notamment de l’éolien, avec des scénarios qui vont jusqu’à 70% d’énergies renouvelables en 2035. Techniquement, nous pouvons mettre des énergies renouvelables et de l’éolien dans le système électrique français.”

Prévisions pour 2023 et 2028

FEE a bon espoir que la croissance de la puissance installée poursuivra à son rythme actuel sur l’éolien terrestre, à savoir 1,5 à 2 GW par an. L’association estime donc que l’éolien terrestre devrait représenter 25 à 26 GW en 2023, soit le haut de la fourchette dans les prévisions de la PPE actuelle. Pour 2028, FEE prédit une puissance installée de 37 GW.

Pour l’éolien offshore, technologie très en retard en France, FEE vise 3,2 GW en 2023. “Avec les fermes éoliennes flottantes, nous visons une accélération ou un maintien du rythme actuel de puissance installée pour arriver jusqu’à 18 GW en 2028”, complète le président de FEE.

"Le nucléaire devient une niche de plus en plus pauvre”

La publication de l’Observatoire de l’éolien 2018 arrive aussi quelques jours après le rapport du GIEC sur le réchauffement climatique. Un document qui a réveillé les soutiens du nucléaire comme une solution pour une énergie plus décarbonée. L’énergie de l’atome reste une impasse pour le président de FEE.

“Quand nous regardons les investissements dans le nucléaire, c’est de l’ordre du centième par rapport aux énergies renouvelables. Nous pouvons nous dire que le nucléaire devient une niche de plus en plus pauvre”, analyse Olivier Perot. “D’un point de vue théorique, le nucléaire représente un certain nombre d’avantages pour le climat mais qui est prêt à mettre de l’argent dans de nouvelles installations et à prendre le risque de l’exploitation ?” Pour la France, la question risque d’être suspendue à la révélation de la PPE.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Energie et Matières premières

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Energies renouvelables

Capteur solaire - CR 110

KIMO INSTRUMENTS

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

976 - DEMBENI

Réalisation des travaux de densification (réhabilitation et extension ) et création d'un réfectoire du groupe scolaire en T22.

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS