L'Usine Agro

La filière des protéagineux rêve d'industrie

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Végétarisme, produits locaux et traçables, les protéines végétales répondent à ces attentes des consommateurs. Encore faut-il les convaincre d’en manger. Le ratio de consommation en France est de 70 % de protéines animales contre 30 % de protéines végétales, là où les nutritionnistes recommandent 50 % de chaque type. Pour élargir son marché, la filière des protéagineux a défendu au Salon de l’agriculture leur incorporation aux produits agroalimentaires transformés, qu’ils peuvent rééquilibrer sur le plan nutritionnel. Mais les industriels restent vigilants sur leurs approvisionnements. Les graines de soja, par exemple, ont pâti ces dernières années de l’impossibilité de garantir l’absence d’OGM, en raison d’importations massives.
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte