La filière céréalière va investir dans le stockage

La filière céréalière française souhaite mener des investissements de construction de silos de l’ordre de 5 millions de tonnes, ce qui représenterait une augmentation de 10 % de ses capacités actuelles. A court terme, 170 projets ont été recensés dans quelque 96 coopératives agricoles, soit une capacité de 2,6 millions de tonnes.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La filière céréalière va investir dans le stockage

"La capacité de stockage des grains détenus par les organismes stockeurs constitue en effet un élément déterminant de la chaîne logistique qui permet à notre pays de jouer pleinement son rôle dans la stabilisation des approvisionnements alimentaires", note France Agrimer, l’établissement national des produits agricoles dans un communiqué. Les pays du G20 ont réaffirmé en juin dernier à Paris la nécessité d’améliorer le fonctionnement des marchés : l’augmentation des capacités de stockage faisant partie des solutions privilégiées.

Selon France Agrimer, la capacité de stockage de céréales en France a diminué de 3 millions de tonnes des dernières années, alors que la collecte progressait dans le même temps de 6 millions de tonnes.

D'après l’organisme public, deux types de freins empêchent les investissements. D’une part le foncier : les conditions de sécurité exigées à la construction d’un silo nécessitent pour chaque projet une emprise foncière importante, et les disponibilités de terre sont plus réduites. D’autre part, la réglementation sur les risques industriels est trop exigeante et les délais d’instruction des dossiers sont trop longs, estime l’organisme, qui plaide pour une adaptation de la réglementation.

Partager

NEWSLETTER Agroalimentaire
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS