La filiale turque de Peugeot soupçonnée d’entente illicite

Partager

Une enquête a été lancée le 30 septembre par le conseil turc de la concurrence sur 19 entreprises automobiles de Turquie pour entente illicite sur les prix depuis 2006. Parmi les groupes visés, on trouve la filiale du constructeur français Peugeot, celle de Volkswagen ou de Nissan.

Toutes ces entreprises sont suspectées de s’être entendues sur leurs objectifs, informations boursières et stratégies de vente, allant alors à l’encontre de la législation sur la concurrence turque.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

B.L avec agences

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Auto et Mobilités
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS