La Fed se dit prête à agir si l'économie américaine faiblit

par Pedro da Costa et Mark Felsenthal

Partager

WASHINGTON (Reuters) - La banque centrale des Etats-Unis est prête à poursuivre l'assouplissement de sa politique monétaire en cas de faiblesse économique et de recul de l'inflation, a déclaré mercredi le président de la Réserve fédérale Ben Bernanke.

Il présentait devant la Commission des services financiers de la Chambre des représentants son exposé semestriel sur l'état de l'économie.

"Il reste possible que la récente faiblesse économique se montre plus tenace que prévu et que les risques déflationnistes ressurgissent, induisant la nécessité d'un soutien monétaire supplémentaire", a déclaré Ben Bernanke.

Il a souligné que les prévisions de la Fed de juin, déjà nettement révisées à la baisse par rapport à celles d'avril, ne comprenaient pas les derniers indicateurs et notamment les chiffres très décevants de l'emploi en juin.

Wall Street a bondi aussitôt après ce discours, sur l'espoir d'un nouvel assouplissement monétaire.

Vers 15h40 GMT, l'indice Dow Jones gagnait 1,13% à 12.587,50 points, le S&P 500 prenait 1,22% à 1.329,73 et le Nasdaq Composite progressait de 1,45% à 2.822,21.

Mais certains intervenants du marché soulignent que le président de la Fed continue de penser que le ralentissement actuel est dû notamment à des facteurs temporaires tels le coût élevé de l'énergie ou l'impact sur l'industrie mondiale du séisme japonais de mars.

"Il est obligé de dire qu'il va réagir si besoin, mais on dirait qu'il dit ça du bout des lèvres parce qu'au fond, il s'attend toujours à ce que ce ralentissement soit temporaire", commente Tom Porcelli, économiste en chef pour RBS Capital Markets à New York.

Le produit intérieur brut américain a augmenté de 1,9% sur les trois premiers mois de l'année, et le deuxième trimestre ne semble pas traduire une réelle amélioration.

Dans son discours, Ben Bernanke a estimé que la deuxième vague de rachats d'obligations du Trésor américain avait permis d'abaisser les taux à long terme de 10 à 30 pts de base, ce qui équivaut à abaisser d'environ 40 à 120 points de base le taux des Fed funds, actuellement situé dans une fourchette de 0 à 0,25%.

Natalie Huet pour le service français, édité par Danielle Rouquié

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS