Quotidien des Usines

La Faïencerie de Gien sauvée

, , ,

Publié le

L'ancien dirigeant de Cacharel et de Lacoste reprend la faïence. Il injecte 2 millions d'euros et maintient les 160 emplois.

La Faïencerie de Gien sauvée

Le tribunal de commerce d'Orléans a choisi de confier la Faïencerie de Gien (Loiret) à Pascal d'Halluin, ancien dirigeant des marques de luxe Cacharel et Lacoste, qui se dit "fier de s'associer à ce fleuron du savoir-faire français". Les 160 emplois sont maintenus. Sa proposition avait reçu l'accord des salariés face à celle de son challenger Pierre-Louis Le Faou, jugée "très sérieuse", puisqu'elle garantissait également le maintien de l'emploi. La différence s'est sans doute faite sur le profil des candidats, puisque M. d'Halluin dispose d'un passé dans le luxe.

Investissement à venir

Le repreneur a constitué une société pour l'occasion, Pont aux choux, du nom d'une gamme de vaisselle. Il s'est engagé à injecter 2 millions d'euros dans la trésorerie et dans un plan d'investissement pour l'entreprise.

La Faïencerie de Gien, qui souffrait d'un endettement de 3 millions d'euros dû à une reprise précédente en LBO, va donc pouvoir repartir. A noter que cette reprise est synonyme d'une perte sèche pour l'ancien PDG Louis Grandchamp des Raux, et pour les deux banques avec qui il négociait un rééchelonnement de la dette issu d'un LBO conclu en 2002, CIC et BNP. "L'ancien PDG a versé 200 000 euros en février 2014 afin d'éviter le dépôt de bilan, tout en sachant qu'il allait perdre le contrôle de la société. Il a privilégié l'intérêt de l'entreprise au détriment de son intérêt personnel", salue un observateur.

Fondée en 1821, la Faïencerie de Gien a connu plusieurs repreneurs depuis trente ans. Ses assiettes et ses plats, dont certains sont peints à la main, lui permettent de réaliser un chiffre d'affaires compris entre 11 et 12 millions d'euros.

Stéphane Frachet

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte