La fabrication de transmissions électriques sur le site PSA de Metz devrait créer 400 emplois

Annoncée le 27 septembre par PSA et Punch Powertrain, la création d’une-coentreprise dédiée à la fabrication des futures transmissions électriques du constructeur devrait s’accompagner de la création de 400 emplois sur le site de Metz. Ces postes pourraient provenir de transferts internes au groupe.

Partager
La fabrication de transmissions électriques sur le site PSA de Metz devrait créer 400 emplois

De mémoire de salariés, le site d’assemblage de boites de vitesse de PSA à Metz n’avait pas connu pareil investissement depuis trente ans. Le constructeur français a en effet annoncé le 27 septembre la création d’une co-entreprise avec Punch Powertrain (Yinyi Group) en vue de produire sa future génération de transmissions électrifiées e-DCT dans son usine lorraine. L’investissement de 82 millions d’euros devrait se traduire par la sortie des premières boites de vitesse à l’horizon 2022. A sa pleine cadence, en 2024, la joint-venture devrait fabriquer 600 000 boites de vitesse par an et employer 400 salariés.

Pour les salariés du site de Metz dont les effectifs sont passés de 2 200 à 1 400 en dix ans, l’annonce est de nature à rassurer. En concurrence avec leurs homologues de Valenciennes (Nord), ils avaient perdu la fabrication d’une boite de vitesse automatique sous licence Aisin en mars dernier.

Glissement d’emplois

Si la nouvelle transmission e-DCT accompagne les ambitions de PSA dans l’hybridation légère, le schéma directeur de l’usine de Metz prévoit également de maintenir voire d’augmenter sa production de boites de vitesse manuelles. 990 000 unités de boites MA et ML sont sorties de ses ateliers en 2017.

Satisfaites de cette annonce, les organisations syndicales demeurent prudentes. "Nous avons travaillé à faire converger le statut des futures salariés [de la co-entreprise] vers un statut équivalent à celui des collaborateurs de PSA", pointe Serge Maffi, délégué syndical central SIA/GSEA.

"Les 400 emplois seront probablement occupés par des salariés PSA, peut-être par l’intermédiaire de glissement de salariés du site PSA de Trémery (Moselle) vers l’usine de Metz", avertit Philippe Petry, délégué syndical central CFDT.

En effet, l’usine de moteurs thermiques de Trémery apparait en pleine mutation. Elle a arrêté en septembre dernier une des deux lignes d’assemblage de DV6 diesel, tandis que sa ligne d’assemblage d’une "machine électrique" en partenariat avec Nidec devrait être opérationnelle au printemps 2019.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Inspecteur Equipements sous Pression en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 22/11/2022 - CDI - Saint-Paul-Trois-Châteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

75 - EDF SA

Recherche d'un SI de gestion des plans, des surfaces et des occupants pour le parc immobilier du Groupe EDF, géré par la Direction de l'immobilier.

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS