La fabrication additive doit passer à l’étape industrielle

Les techniques d’impression 3D ou fabrication additive sont au point. Mais il reste désormais à passer à l’étape de la robustesse des process industriels. C’est le constat général fait par les participants au colloque Advanced Manufacturing, qui s’est récemment tenu à Clermont Ferrand, à l’initiative de l’Agence régionale de développement économique (ARDE) d’Auvergne.

Partager
La fabrication additive doit passer à l’étape industrielle
Le colloque Advanced Manufacturing, qui s’est récemment tenu à Clermont-Ferrand

Les avantages de la fabrication additive sont maintenant connus : gain de matière, de masse, de temps, capacité à réaliser d’un seul tenant une pièce où il faut assembler plusieurs éléments dans les procédés classiques d’usinage. Lors des Journées Advanced Manufacturing qui se sont tenues entre le 31 mai et le 2 juin à Clermont Ferrand, l’impression 3D était au cœur de tous les sujets. « Avec la fabrication additive, on peut réduire très fortement les temps de développement et de mise au point d’une pièce par rapport aux technologies classiques. Mais nous ne sommes qu’aux débuts de l’histoire », résume Jérôme Rascol, responsable de la plate-forme ALM d’Airbus, qui a été créée il y a un an.

Mais là où le bât blesse encore, c’est sur le sujet de la robustesse des procédés. Pour Thierry Rouge-Cassarat, directeur de l’innovation de Zodiac Aerospace, le compte n’y est pas encore : « le principal problème de la fabrication additive reste son coût et sa rentabilité, qui ne sont pas encore satisfaisants pour un industriel comme nous ». Il y a la gestion des poudres, avant et après la production, le contrôle des parachèvements, etc. « Il est certain que quelques fabricants de machines ont freiné le progrès », estime Philippe Vannerot, président de la société Applications Additives Avancées (AAA) qui réalise de pièces en titane par faisceau d’électrons. Ceci étant, les promesses de la 3D restent magnifiques : « on va pouvoir travailler de nouveaux matériaux impossibles à traiter avec les techniques classiques », s'enthousiasme Philippe Vannerot.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

Safran

Ingénieur-e Qualité /Navigabilité F/H

Safran - 09/11/2022 - CDI - Niort

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

90 - BELFORT

Réfection des halls 19 rue Lumière

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS