La division sidérurgie de Thyssenkrupp enregistre une perte opérationnelle d'un milliard d'euros en 2020

En raison de la crise sanitaire, la division sidérurgique de Thyssenkrupp a enregistré en 2020 une perte opérationnelle d'un milliard d'euros, a annoncé le conglomérat allemand. Plusieurs scénarios sont désormais envisagés, comme la cession ou l'alliance avec d'autres conccurents.

Partager
La division sidérurgie de Thyssenkrupp enregistre une perte opérationnelle d'un milliard d'euros en 2020
Sévèrement impacté par la crise sanitaire, Thyssenkrupp a annoncé que sa division sidérurgique enregistrerait cette année une perte opérationnelle d'un milliard d'euros.

Sévèrement impacté par la crise sanitaire, Thyssenkrupp a annoncé jeudi 13 août que sa division sidérurgique enregistrerait cette année une perte opérationnelle d'un milliard d'euros, ce qui pourrait pousser le conglomérat allemand à restructurer ou céder cette activité.

Cette perte anticipée pour Thyssenkrupp Steel Europe, le deuxième plus grand producteur du continent après ArcelorMittal, survient alors que le groupe est durement concurrencé par les importations chinoises à bas coût, des prix élevés des matières premières et une demande faible du secteur automobile.

Plusieurs scénarios envisagés

Le groupe, qui construit notamment des composants pour l'automobile et les sous-marins, a évoqué plusieurs scénarios pour cette division, la garder, la céder où la rapprocher d'activités de concurrents comme le groupe indien Tata Steel, le suédois SSAB, ou l'allemand Salzgitter.

Pour l'exercice fiscal 2018-2019, Steel Europe a généré un léger bénéfice de 31 millions d'euros.

A 09h50 le 13 août, le titre Thyssenkrupp cédait 11,4%.

Redressement de certaines activités

En excluant la division d'ascenseurs récemment cédée, le groupe a fait état d'une perte opérationnelle ajustée des activités poursuivies de 679 millions d'euros, un chiffre un peu meilleur que la perte d'un milliard que le groupe avait prévu en mai dernier.

"On s'est efforcé de maîtriser nos coûts et de consolider notre trésorerie", a déclaré la directrice générale Martina Merz. "En conséquence, nous avons traversé cette crise un peu mieux que ce à quoi on s'attendait pour l'ensemble du troisième trimestre".

Le groupe a annoncé que certaines de ses activités s'étaient redressées, voire avaient progressé au cours du trimestre se terminant en septembre, par rapport au trimestre précédent, ce qui suggère que le pire de la crise est passé.

Avec Reuters (Christoph Steitz; version française Flora Gomez, édité par Jean-Michel Bélot)

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Ingénieur Sûreté de Fonctionnement - Assurance qualité Logiciel (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 26/07/2022 - CDI - La Défense

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

18 - St Amand Montrond

Mise en place d'un espace fitness aux abords du lac de Virlay

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS