La direction d’Ilva fait appel de la décision du juge

Comme annoncé le patron de la plus grande usine sidérurgique d’Europe menacée de fermeture conteste l’ordre du juge d’interrompre l’activité à chaud de l’usine de Tarente.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La direction d’Ilva fait appel de la décision du juge

Bruno Ferrante se dit convaincu que "les décisions du juge sont invalides du point de vue juridique". C’est pourquoi le patron d’Ilva a fait appel ce 14 août de la décision de la juge Patrizia Todisco qui a décidé d’interdire la production la semaine dernière pour risque de catastrophe environnementale. Le dirigeant demande donc la levée de cette interdiction.

La juge s’était basée sur des rapports démontrant une surmortalité anormale à Tarente liée au rejet de grandes quantités de polluants dont la dioxine.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les dirigeants de la plus grande usine sidérurgique d'Europe, qui produit à elle seule 9 des 28 millions de tonnes d'acier fabriquées annuellement en Italie et emploie 11.500 salariés (auxquels s'ajoutent plus de 8.000 emplois induits), sont visés par une procédure judiciaire pour "catastrophe environnementale".

L’usine produit à elle seule 9 des 28 millions de tonnes d’acier fabriquées chaque année en Italie. Elle emploie quelque 11 500 salariés, mais auxquels s’ajoutent environ 8 000 emplois indirects.

L’affaire prend une ampleur nationale car le gouvernement a nommé une mission spéciale composée de plusieurs ministres qui doit se rendre sur les lieux le 17 août prochain. L’objectif étant de trouver une issue à cette crise.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS