Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

La difficile naissance du patronat français

,

Publié le

La difficile naissance du patronat français © J.L.S.; jean-luc bertini ; D.R.

En 1846, sous la houlette d’Auguste Mimerel, un gros industriel filateur de coton du Nord de la France, naît l’Association pour la défense du travail national. Elle doit fédérer les quatre grandes organisations patronales (le comité des houillères françaises, celui des industriels de l’Est, celui des industriels métallurgiques et l’union des constructeurs de machines), afin de lutter contre le libre-échange. Auguste Mimerel est en effet un ardent défenseur du protectionnisme. Le fabricant de textile veut contrer la tendance de l’État à baisser les barrières douanières et faire disparaître les prohibitions d’importation. Notamment vis-à-vis de l’Angleterre, qui "fait mieux et pour le même prix", estime l’industriel.

Mimerel parvient à faire exclure les produits étrangers de l’Exposition universelle de Paris en 1849. L’Association pour la défense du travail national est organisée selon une structure pyramidale. On y trouve des adhérents, une quarantaine de comités locaux, un comité central, un bureau et un directeur, installé à Paris. Pour les historiens, elle est l’ancêtre du CNPF. L’expérience dure quatorze ans et prend fin avec le Traité de commerce franco-anglais de 1860 qui libéralise les échanges entre les deux pays. L’accord, défavorable à l’industrie textile, n’est pas si mauvais pour les houillères et la sidérurgie. L’unité patronale s’effiloche et Auguste Mimerel démissionne. Les grandes fédérations patronales se replient sur elles-mêmes et l’Association pour la défense du travail national périclite.

Patrick Déniel

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle