La deuxième vie des moteurs Renault

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La deuxième vie des moteurs Renault

Comme les chats, les moteurs Renault ont plusieurs vies. Dans son usine de Choisy-le-Roi (Val-de-Marne), le constructeur automobile les recycle avant de les réinjecter dans son réseau d’après-vente dans toute l’Europe. "Renault a conçu ses moteurs, sait les monter, cela n’a donc pas de sens de les jeter", souligne Jean-Philippe Hermine, le directeur de la stratégie environnement de la marque au losange. Les 300 salariés de Choisy (techniciens et ingénieurs) reconditionnent chaque année 15 000 moteurs, 20 000 boîtes de vitesses et 16 000 systèmes d’injection. Par une logistique inverse, ils retournent dans les garages, remis à neuf ou en pièces, pour être utilisés lors de la réparation des véhicules d’occasion à un tarif moins élevé que celui des pièces équivalentes neuves. Une partie de la matière première – 48 % d’un moteur en moyenne – retourne en fonderie. Les ingénieurs de Choisy collaborent aussi avec ceux du Technocentre de Guyancourt (Yvelines) pour concevoir des moteurs plus facilement recyclables. Prochaine étape pour Renault : le reconditionnement des écrans tactiles et de l’électronique.

Partager

PARCOURIR LE DOSSIER
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS