L'Usine Matières premières

La demande de pétrole pourrait chuter de 20 % en 2020, selon l'Agence internationale de l'énergie

, , , ,

Publié le , mis à jour le 27/03/2020 À 08H05

Les mesures de confinement mises en place à travers le monde pourraient freiner de manière importante la demande de pétrole. Selon le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE), celle-ci pourrait chuter de 20 % en 2020.

La demande de pétrole pourrait chuter de 20 % en 2020, selon l'Agence internationale de l'énergie
La demande pétrolière mondiale représentait 100 millions de barils par jour (bpj) en 2019. /Photo prise le 24 novembre 2019/REUTERS/Angus Mordant
© ANGUS MORDANT

La demande mondiale de pétrole pourrait chuter de 20 % en raison de la multiplication des mesures de confinement, a prévenu jeudi 26 mars le directeur de l'Agence internationale de l'énergie (AIE). Fatih Birol a appelé l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial, à favoriser une stabilisation du marché. Les restrictions de déplacement à travers le monde concernent désormais quelque trois milliards de personnes.

"Aujourd'hui, trois milliards de personnes dans le monde sont confinées. En conséquence, on pourrait bien assister au cours de cette année [2020] à une chute de la demande d'environ 20 millions de barils par jour selon certains", a expliqué Fatih Birol, lors d'une téléconférence. La demande pétrolière mondiale représentait 100 millions de barils par jour (bpj) en 2019.

Vers une saturation des capacités de stockage ?

Fatih Birol a ajouté que malgré cette chute attendue de la demande, l'offre globale de brut pourrait augmenter de trois millions de bpj supplémentaires en raison de la guerre des prix en cours entre l'Arabie saoudite et la Russie. "Puisqu'elle préside le G20 [en 2020], on pourrait s'attendre à ce que l'Arabie saoudite apporte une contribution positive à la stabilisation des marchés pétroliers mondiaux au vu de son comportement passé", a-t-il suggéré.

Fatih Birol a précisé que la chute de la demande pourrait rapidement aboutir à une saturation des capacités mondiales de stockage de brut. Il a estimé que la reprise de la demande ne serait sans doute ni facile ni rapide.

Le directeur de l'AIE a ajouté que l'agence, qui conseille les pays de l'OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) en matière de politique énergétique, présenterait des prévisions actualisées et détaillées d'évolution de la demande sous deux semaines, à l'occasion de la publication de son rapport mensuel.

Avec Reuters (Shadia Nasralla et Dmitry Zhdannikov, version française Marc Angrand)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte