Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

[La data] Combien coûte une Tesla Model 3 à fabriquer ? Des ingénieurs allemands ont fait leurs calculs

Sylvain Arnulf , , , ,

Publié le

La data Un cabinet d’ingénierie allemand a décortiqué quatre Tesla Model 3 pour déterminer le tarif des composants et évaluer le coût de fabrication.

[La data] Combien coûte une Tesla Model 3 à fabriquer ? Des ingénieurs allemands ont fait leurs calculs
Tesla vend-il ses Model 3 à perte ? Pour le savoir, un cabinet d’ingénierie allemand, mandaté par les géants industriels du secteur outre-Rhin, a décortiqué un modèle de la marque américaine
© Tesla

Tesla vend-il ses Model 3 à perte ? Pour le savoir, un cabinet d’ingénierie allemand, mandaté par les géants industriels du secteur outre-Rhin, a décortiqué un modèle de la marque américaine, afin de chiffrer le prix des composants et évaluer le coût de production du véhicule, rapporte WirtschaftsWoche.

Selon leurs calculs (que le patron de Tesla Elon Musk semble avoir validé dans un tweet), une Tesla Model 3 est composée de 18 000 dollars de composants, auxquels il faut ajouter 10 000 dollars de coûts de production. On arrive donc à une facture "sortie d’usine" de 28 000 dollars. La Tesla Model 3 est vendue, selon les versions, entre 35 000 et 78 000 dollars. Cela laisse donc peu de marges, quand on ajoute les investissements industriels, les frais liés au réseau de concessionnaires, le marketing…

Mais si Tesla arrive à résoudre ses soucis de production et à augmenter les cadences jusqu’aux 10 000 modèles par semaine promis, alors "le modèle 3 apportera une contribution positive considérable aux résultats", juge l’un des auteurs de l’étude cité par WirtschaftsWoche. Il est aujourd’hui plus proche d’une moyenne de 2 000 modèles fabriqués par semaine en avril 2018.

Un avantage concurrentiel dans le cobalt

Les concurrents de Tesla, qui ont commandité cette étude, ont pu constater son avance sur un point : sa moindre dépendance au cobalt, un matériau rare et onéreux (dont le prix a triplé au cours des 18 derniers mois), pour ses batteries, comparé à la concurrence. Le Model 3 n’en embarquerait que 4,5 kilos, contre 11 kilos par exemple pour la première génération de Model S. Un avantage concurrentiel de taille, alors que la demande mondiale de cobalt va exploser avec le développement du véhicule électrique.

Réagir à cet article

3 commentaires

Nom profil

27/09/2018 - 22h03 -

C'est une belle avancée technologique pour l’électrique, mais malheureusement beaucoup trop coûteux à la fabrication et à l'entretien. Il y a toujours des améliorations pour les batteries, mais elles dureront pas dans le temps. Le recyclage d'une batterie est très complexe, long, donc perte de temps et trop cher. Le seul avenir et le moteur à combustion qui et beaucoup moins cher et plus performant pour sa longévité. Il y a tellement d'évolution à faire avec un moteur à combustion.
Répondre au commentaire
Nom profil

05/06/2018 - 08h08 -

L'article est un peu court mais il semble s'appuyer sur une étude viable. Par contre dire que les modèles 3 sont vendus à partir de 35000 € sans préciser qu'actuellement les modèles vendus sont plus proche des 50000 est un oubli étrange. Essayer d'acheter un dacia duster à 11 000€ - coût de production proche des 10 000 - et aussi compliqué que d'avoir une tesla à 35000€ et pourtant dacia est profitable.....
Répondre au commentaire
Nom profil

05/06/2018 - 01h25 -

Alors, franchement, ces "ingénieurs" allemands et sans doute s autres européens nous font bien rigoler ! plutôt que de s'occuper à être enfin capables de présenter un modèle concurrent, ils s'empressent de faire le compte des autres .... ! C'est pas rassurant pour notre avenir automobile ....
Répondre au commentaire
Nom profil

06/06/2018 - 13h03 -

Je veux pas faire l'apologie de quelconques complots mais l'allemagne a perdu de l'argent avec l' affaire des compteurs truqués, les constructeurs peinent à combler leur retard sur les modèles américains hybrides et électriques alors on est en droit de se demander ce qui motive ce genre d'études.
Répondre au commentaire
Nom profil

04/07/2018 - 17h06 -

Je ne sais pas dans quel branche vous travaillez, mais un des éléments de la R&D est de benchmarker les produits concurrents. En plus, c'est fait par une société tierce.
Répondre au commentaire
Lire la suite

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle