La croissance organique de Kering se stabilise au 1er trimestre

PARIS (Reuters) - Kering a annoncé jeudi un maintien de sa croissance organique au premier trimestre, marqué par une faiblesse persistante de Gucci, son principal centre de profit, et une amélioration des tendances chez Puma.

Partager

Le groupe a également annoncé une réorganisation de son pôle de luxe destinée à doper sa croissance.

Les ventes du groupe, propriétaire de Bottega Veneta, Saint Laurent ou Volcom, ont totalisé 2,40 milliards d'euros, enregistrant une hausse de 1,2% en données publiées.

A périmètre et taux de change constants, la croissance ressort à 4,1%, comme au dernier trimestre de 2013, et dépasse les 3% attendus par les analystes.

Très surveillée, la marque Gucci a vu sa croissance organique grappiller 0,3%, après être tombée à 0,2% au dernier trimestre 2013, alors que les analystes tablaient en général entre zéro et 1%.

Les ventes des magasins en propre de la griffe (79% de son chiffre d'affaires) ont cependant augmenté de 6%, a précisé le directeur financier du groupe lors d'une conférence téléphonique, tandis que ses ventes en gros ont plongé de 19%, en raison du nettoyage du réseau de distribution de la marque.

En Chine, les ventes de Gucci ont été "légèrement négatives", a précisé Jean-Marc Duplaix.

L'équipementier Puma a quant à lui vu le recul de ses ventes limité à 0,4% en données organiques, après une baisse de 4,5% au 4e trimestre 2013.

(Pascale Denis, édité par Matthieu Protard)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS