International

La croissance du Maroc a chuté de moitié au premier trimestre prévient le HCP

, , ,

Publié le

L'activité économique marocaine s'est essoufflée au premier trimestre 2014 avec 1,7% de croissance contre 3,8% durant la même période de 2013. En cause surtout, le recul de l'activité agricole après une année exceptionnelle. Mais l'industrie et le BTP font du surplace.

La croissance du Maroc a chuté de moitié au premier trimestre prévient le HCP
Structure ministérielle érigée en septembre 2003 en une administration de mission, le Haut-Commissariat au Plan est l'institution marocaine chargée de la production statistique, de planification, de prospective, d'analyse et de prévision économique.
© hcp

Recul pour le rythme de croissance marocaine mesuré en glissement. Selon le Haut-commissariat au plan (HCP), le rythme de croissance au premier trimestre 2014 a marqué le pas en enregistrant un petit 1,7%. Un an plus tôt, il était de 3,8%. Premier responsable, le secteur agricole qui a vu son rythme de croissance divisé par dix.


DES ACTIVITÉS NON AGRICOLES REVIGORÉES


Au contraire, les activités non agricoles en retrait en 2013, se sont revigorées. Elles ont bondi de 2,1% au premier trimestre.
Dans le détail, la valeur ajoutée du secteur primaire a reculé de 4,4% au "Q1" alors qu'elle enregistrait +17% lors de la même période de 2013.
Les activités de l’agriculture ont enregistré un taux de croissance de 1,6% (+15,8% au premier trimestre 2013). La pêche de son côté a connu une plongée de 18,6% au premier trimestre 2014 contre 38,4% en 2013.
Dans le secteur secondaire, l’industrie d’extraction a réalisé un taux de croissance de 6,4% au premier trimestre 2014 (- 3,5% une année plus tôt).

A noter que l’industrie n’est guère vaillante. Les industries de transformation ont connu un taux de croissance de seulement 0,9% au premier trimestre 2014, soit à peine mieux que les +0,6% du premier trimestre 2013.

BTP : surplace

Quant au bâtiment et aux travaux publics ils font du surplace avec 0,3% de croissance, un chiffre meilleur toutefois que les -2,7% du premier trimestre 2013.

Le seul secteur vraiment dynamique reste celui des services. La valeur ajoutée du secteur tertiaire a crû de 3,5% (3% le même trimestre 2013)/

Toutes les composantes du secteur se sont  inscrites en progrès . Parmi elles, les hôtels et restaurants ont progressé de 6,5% (au lieu de 5,4%), le transport de 5% (-0,3% en 2013), le commerce de 1,4% (+0,2%) et les services financiers et assurances de 0,8% au lieu d’une baisse de 0,3%.

EXPORTATIONS EN  HAUSSE DE 8,8%

Parmi les grandes masses composants le PIB, les dépenses de consommation finale des ménages se sont accrues de 3,2% au lieu de 3%, contribuant pour 1,9 point à la croissance au lieu de 1,8 point.
Quant à l’investissement brut (formation brute de capital fixe et variations de stocks), il a connu une quasi-stagnation après une baisse de 0,8% l’année passée au premier trimestre.

Au niveau des échanges extérieurs, les exportations ont affiché une hausse de 8,8% au premier trimestre 2014 alors qu'elles étaient en recul de 1,6% une année auparavant.

Les importations ont toutefois annulé cette dynamique : elles ont augmenté de 12% au premier trimestre 2014 alors qu’elles étaient en repli de 3,8% au premier trimestre 2013.

Nasser Djama

Divergences de prévisions
La guerre de la prévision des taux de croissance de l'économie marocaine continue entre le Haut-commissariat au Plan et le gouvernement. Ainsi, dans sa note relative à la situation économique en 2014, le HCP table sur une croissance de 2,5%. Le HCP avait publié cette note le 20 juin sous le titre "Situation macroéconomique du Maroc en 2013 et exploration de son évolution en 2014". La Direction du trésor et des finances extérieures (DTFE) relevant du ministère de l'Economie et des finances a répliqué dans son point mensuel de conjoncture de juin et annonce dans un encadré "En 2014, le taux de croissance économique pourrait se situer à un niveau légèrement inférieur à celui enregistré en 2013, soit 4%." Il faudra attendre début 2015, pour savoir qui a vu le plus juste.

 

 

HCP La Situation Économique Au Premier Trimestre 2014 Au Maroc by usinemaroc

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte