La croissance devrait faire long feu, prédit Standard and Poor’s

L'agence de notation estime que les économies européennes vont ralentir à l’automne, après une embellie estivale. Mais il ne faut pas craindre pour autant une récession à double creux.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La croissance devrait faire long feu, prédit Standard and Poor’s

La chute des feuilles, à l’automne, peut en cacher une autre : la rechute de l’économie. Selon des pronostics publiés le mardi 31 août par Standard and Poor’s, il faut s’attendre à un certain refroidissement de l’économie européenne à l’automne. «La croissance va faiblir», prévient l’agence de notation.

Pour autant, elle ne mise pas sur la hantise d’une récession à double creux : «Ceci est un scénario éloigné», selon S&P. Plusieurs experts ont fait de sombres prédictions, ces derniers mois, quant à une nouvelle plongée de l’Europe dans le marasme.
«Même si nous nous attendons dans l'ensemble à un ralentissement de la croissance au quatrième trimestre cette année et au premier semestre 2011, nous continuons à prévoir une amélioration soutenue et graduée en Europe de l'Ouest», a estimé Jean-Michel Six, chef économiste en charge de l'Europe au sein de l’agence.

Rappelons que les deux principales économies de la Zone Euro, l’Allemagne et la France, devraient enregistrer une progression de leur PIB respectivement de 1,5 % à 2 % et d’environ 3 %.
Le retour de la croissance, estime l'agence, sera plus lent dans les pays de la périphérie Sud de l'Europe comparé à leurs voisins du nord. Parmi ces Etats «sudistes» : l’Espagne, très écorchée par le ralentissement économique, où le fléau du chômage continue à sévir.

Dans son édition du 31 août, le journal espagnol le plus prestigieux, El Pais, évoquait une enquête publiée de fraîche date par la Commission européenne. Il en ressort que les consommateurs en Allemagne et en Espagne sont les plus optimistes. L’indicateur de confiance des ménages espagnols a avancé de 0,9 % en août par rapport à juillet. Celui des ménages allemands a progressé de 1,1 %. Moyenne européenne : 0,6 %.

Enfin, Standard & Poors indique que les nombreux plans d'austérité engagés en Europe de l'Ouest pour juguler des déficits publics colossaux vont «probablement» peser sur la demande interne tandis que le taux élevé du chômage persistera à affecter la croissance.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS