La croissance des émergents plombée par le manque d’infrastructures

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La croissance des émergents plombée par le manque d’infrastructures

Les pays à faibles et moyens revenus vont devoir renforcer leurs investissements en infrastructures, selon Roland Berger. Dans une étude révélée à l’occasion du G20 de Los Cabos (Mexique), le cabinet de conseil estime que ces 145 pays (situés principalement en Afrique et en Asie) pourraient croître deux fois plus vite s’ils étaient suffisamment bien équipés.

Pour développer leurs réseaux, ces pays émergents ont besoin de 851 milliards de dollars par an, principalement pour développer la fourniture d’électricité (317 milliards de dollars), mais aussi pour la distribution d’eau (199 milliards de dollars), les transports (163 milliards de dollars) et les télécommunications (81 milliards de dollars) et l’irrigation (38 milliards d’euros).

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ces pays, dont le PIB par habitant est inférieur à 1000 dollars pour 35 d’entre eux et inférieur à 12 275 dollars pour les autres, n’ont pas les moyens nécessaires pour financer seuls le développement de leurs infrastructures. Pour le cabinet Roland Berger, les investisseurs privés devraient donc s’intéresser d’un peu plus près à ces opérations.

Leur aversion au risque les détourne toutefois de ces pays, souvent mal notés par les agences de crédit. Lorsque des prêts sont consentis, les taux d’intérêt prennent en compte ce risque et sont dont très élevés. L’étude de Roland Berger tente toutefois de démontrer la surévaluation du risque. Elle cite notamment l’exemple de l’Afrique, où le coût du crédit prend en compte le risque que 15 % du prêt ne sera pas remboursé, quand dans les faits seuls 8 % font défauts. Une surestimation qui a coûté 9 milliards d’euros aux pays africains en 2011.

Etude Roland Berger

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS