L'Usine Matières premières

La croissance de la sidérurgie chinoise ralentit

Publié le

La forte hausse des prix de l'acier inquiète les autorités.

La croissance de la sidérurgie chinoise ralentit

La croissance de la production d'acier chinoise devrait ralentir sensiblement, vient d'annoncer Qi Xiandgdong, le directeur de la China Iron and Steel Association (Cisa). Les productions d'acier brut et de produits laminés ne devraient croitre « que » de respectivement 6,3/10,4% et 7/12,3%. En 2007, la production d'acier s'était appréciée par rapport à l'année précédente de 15,66% et celle de produits laminés de 22,69%. Selon Qi Xiandgdong, la principale raison de ce ralentissement est à chercher dans la forte augmentation des prix des intrants dont la nouvelle hausse des prix du minerai de fer - de 65 à 71% - est l'illustration.

Afin de préserver l'environnement et d'économiser l'énergie, 29,4 Millions de tonnes (Mt) de capacités obsolètes de production de fonderie ont été fermées ainsi que 15,2 Mt de capacités de production d'acier brut. En tout ce sont 344 unités de production sidérurgiques qui ont été closes dans 10 provinces. Suite aux pertes de production provoquée par les tempêtes de neige en début d'année les tensions du marché intérieur et les importantes hausses de prix ont entrainé une forte baisse des exportations chinoises de produits sidérurgiques. En baisse à 4,13 Mt en janvier, les exportations devraient se maintenir entre 3 et 4 Mt en février et mars, estime le Cisa. Découragées par la politique fiscale, les exportations avaient déjà fortement reculé au 4e trimestre 2007. Les ventes à l'étranger de billettes devraient en particulier baisser de 60% en 2008 en raison de l'application d'une nouvelle taxe à l'exportation de 25%.

Encore des hausses de prévue

La croissance de la consommation apparente d'acier brut devrait croitre en 2008 de 11,46% à 484,11 Mt, prévoit le Cisa, basant son estimation sur une augmentation de 20% des investissements en capital fixe. Une prévision proche des 482 Mt attendues par l'Australian Bureau of Agricultural and Resource Economics qui table sur une croissance de 10%. Malgré tout la part de la Chine dans la production mondiale d'acier sera loin de reculer. Selon les prévisions de l'institut australien de 36,4% en 2007 elle devrait progresser à 38% en 2008 pour culminer à 44,4% en 2013.

Le récent discours du Premier ministre chinois, Wen Jiabao, devant l'Assemblée nationale soulignait l'importance donnée à la lutte contre l'inflation et la surchauffe de l'économie. Si la sidérurgie n'a pas été spécifiquement mentionnée, la hausse de plus de 25% en un an des produits sidérurgistes enregistrée en février ne peut qu'attirer l'attention de dirigeants soucieux d'enrayer la hausse des prix. En particulier la National Development & Reform Commission (le plan) a pointé une hausse en un an de 40,1% des aciers destinés au BTP.

Et ce n'est pas fini, les grands aciéristes locaux ont déjà annoncé une nouvelle vague de hausses de leurs produits suite à l'augmentation des prix du minerai de fer. Mieux placés sur les aciers à haute valeur ajoutée, les grands du secteur devraient mieux supporter l'augmentation du prix des intrants que leurs petits concurrents. L'instauration d'un contrôle des prix dans ces circonstances devrait accentuer le mouvement de concentration voulu par les autorités.


Daniel Krajka

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte