La croissance de l'activité du secteur privé en France reste solide

PARIS (Reuters) - - La croissance de l'activité dans le secteur privé est restée solide en juillet en France, malgré un léger ralentissement par rapport à son rythme de juin, selon la version préliminaire des indices Markit publiés lundi.
Partager
La croissance de l'activité du secteur privé en France reste solide
La croissance de l'activité dans le secteur privé est restée solide en juillet en France, malgré un léger ralentissement par rapport à son rythme de juin. L'indicateur du secteur manufacturier s'est établi à 55,4 ce mois-ci, se maintenant pour le dixième mois consécutif au-dessus du seuil de 50 qui distingue croissance et contraction de l'activité. /Photo d'archives/REUTERS/Jean-Paul Pelissier

L'indicateur du secteur manufacturier s'est établi à 55,4 ce mois-ci, se maintenant pour le dixième mois consécutif au-dessus du seuil de 50 qui distingue croissance et contraction de l'activité.

Au plus haut depuis mai 2011, il s'inscrit en hausse par rapport à la marque de 54,8 de juin, alors que les économistes interrogés par Reuters l'attendaient en très léger repli à 54,6.

Celui des services a en revanche reculé davantage qu'attendu, passant de 56,9 en juin à 55,9 en juillet, pour un consensus des économistes de 56,7.

L'indice composite, qui associe des éléments de l'indice des services et de celui du secteur manufacturier, s'est établi à 55,7 après 56,6 en juin, alors que les économistes l'attendaient en moyenne à 56,4.

Il s'agit pour ces deux derniers indices d'un plus bas de six mois et du douzième mois consécutif de croissance de l'activité.

En juillet, la composante production de l'indice manufacturier a une nouvelle fois connu une croissance robuste. Du côté des commandes, la hausse a continué au même rythme dans le secteur manufacturier mais a ralenti dans les services.

Cette poursuite de la progression de la demande a incité les entreprises à augmenter leurs effectifs, la composante emploi de l'indice du secteur manufacturier et de celui des services se maintenant en zone de croissance pour le neuvième mois d'affilée.

Dans ce contexte, le degré d'optimisme des chefs d'entreprises pour les douze mois à venir est resté élevé, même s'il a légèrement reflué pour toucher un plus bas de six mois.

(Myriam Rivet, édité par)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

09 - DEPARTEMENT DE L'ARIEGE

Calibrage de l'accotement végétalisé sur la RD1 A

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS