La croissance américaine s'envole. En Russie le parquet met la main sur les actions Ioukos. Rééquilibrage Renault-Nissan. Rhodia dans le rouge se restructure. Introduction en bourse de Google...

Partager

La croissance américaine s'envole. La presse économique internationale (Le Financial Times, le Wall Street Journal, Les Echos, ...) est unanime à saluer les 7,2 % de croissance du Pib américain au troisième trimestre, son meilleur résultat depuis 20 ans. Tous les composants du Pib enregistrent des résultats positifs mais Wall Street reste sur sa réserve tempère Les Echos. Le Wall Street Journal souligne qu'une amélioration soutenue de l'économie donnerait un avantage certain à la future campagne de réélection de Bush.

En Russie le parquet met la main sur les actions Ioukos. La saga pétrolière continue et après son patron la justice russe a saisi 44 % des actions du pétrolier annonce le Financial Times. Les investisseurs internationaux qui, selon la compagnie, détiendraient la majorité des actions n'ont pas été rassurés par Vladimir Poutine (Vlad l'empaleur titre The economist), le rouble, la bourse de Moscou et bien sûr l'action Ioukos ont poursuivi leur dégringolade. Cependant si, comme le souligne la Lex Column, « le seul facteur prévisible de la Russie est sa capacité à produire des chocs imprévisibles», le risque de contagion d'une crise économique russe est bas.

Rééquilibrage Renault-Nissan. Quatre ans après la signature de l'alliance avec Renault, le constructeur japonais, fort de ses résultats, fait entendre sa différence note La Tribune. Malgré le succès retentissant des synergies la répartition des tâches entre les deux partenaires ne va pas de soi et la troisième plate-forme commune, réservée au haut de gamme, semble remise en cause. Dans ce contexte tendu, la rumeur de l'arrivée dès 2004 de Carlos Ghosn à la tête de Renault s'amplifie à Billancourt. Nissan vient d'annoncer le rappel de 2,5 millions de véhicules, un autre record.

Rhodia dans le rouge se restructure. Rhodia va se redimensionner pour passer le bas de cycle affirme son directeur général. Malgré des économies de fonctionnement et la cession de 700 millions d'euros d'actifs Les Echos qui soulignent l'effondrement de ses résultats aux Etats Unis rappellent que le chimiste ne voit pas d'amélioration de la conjoncture. Les syndicats craignent la perte de 3 000 emplois suite à des transferts d'activité en Chine.

Introduction en bourse de Google le premier moteur de recherche. The Economist pose la question à 15 milliards de dollars : « How good is Google ? » Si les prouesses techniques de l'entreprise sont reconnues, l'hebdomadaire s'interroge sur son avenir financier. De toute façon Google devra substantiellement augmenter une profitabilité estimée aujourd'hui à 150 millions de dollars par an.

Toyota trouve un partenaire en Chine. Le directeur général de Toyota annonce au Wall Street Journal qu'il a demandé l'accord du gouvernement chinois pour s'allier à Guangzhou Automotive et produire sa Camry. Le constructeur japonais a l'intention de produire un million de véhicules en 2010 et d'occuper 10 % du marché chinois. Tard venu, sa part n'est actuellement que de 2 %. Il va dans le même temps développer son réseau de concessionnaires.

Airbus en vedette américaine. Après Fortune, Airbus fait la une de Business Week. L'hebdomadaire américain salue l'arrivée de l'A380, un avion qui pourrait changer le Monde. En Asie, le manque de créneaux sur les aéroports devrait favoriser les avions géants, et l'absence de successeur au Boeing 747 pourrait être une erreur majeure du constructeur de Seattle.

Daniel KRAJKA

A lundi, bon week-end !

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS