La croissance américaine au ralenti au 2ème trimestre

Alors que les Etats-Unis ont vu leur note souveraine abaissée par Standard&Poors en août, c’est une autre mauvaise nouvelle pour l’économie du pays.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La croissance américaine au ralenti au 2ème trimestre

Le département du Commerce américain révèle le 26 août que le taux de croissance du PIB américain a progressé de 1% en rythme annuel sur les trois derniers mois par rapport aux précédents. Une révision à la baisse de 0,3 point sur sa première estimation publiée fin juillet.

Le ministère justifie cette nouvelle donne par la révision à la hausse du ralentissement des stocks et à la baisse des exportations. La hausse de l’investissement privé hors logement et la consommation des ménages n’y ont rien fait.

Dans le détail, la consommation des ménages n’a augmenté que de 0,4% au printemps. Soit la plus faible progression depuis la fin de la récession dans le pays en juin 2009. Le commerce extérieur a eu un effet minime sur la croissance, les exportations ayant fortement ralenti. A cela s’ajoute les effets d’une dépense publique qui ont fait perdre 0,2 point de croissance au pays.

Le seul point positif des chiffres publiés par le ministère reste l’investissement privé. Notamment, les entreprises ont accéléré leurs dépenses dans leur outil de production. Au total, l’investissement privé a permis à la croissance de gagner un point.

Ce chiffre fait écho à ceux publiés pour la France et l’Allemagne. Dans l’Hexagone, la croissance a été nulle au deuxième trimestre, selon les chiffres publiés le 12 août. Quant à l’Allemagne, la tendance n’est guère meilleure (+0,1%).

L’annonce de la révision du taux de croissance intervient quelques heures avant le discours très attendu du président de la banque centrale du pays (Fed). Ben Bernanke doit faire un bilan sur les perspectives des Etats-Unis. Selon les estimations, le pays aurait besoin d’une croissance supérieure à 2,5% voire 2,8% pour pouvoir voir le taux de chômage baisser. En juillet, il était de 9,1%.

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS