"La crise sanitaire n'est pas derrière nous", prévient Emmanuel Macron ce 11 août

Le président de la République s'est exprimé ce 11 août dans le cadre d'un conseil de défense consacré à la crise sanitaire. Il faudra "vivre avec le virus" encore plusieurs mois, a-t-il prévenu.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Emmanuel Macron et Olivier Veran au Fort de Brégançon le 11 août (capture BFM TV).

Pas de relâchement en période estivale sur le front de la crise sanitaire. En organisant un conseil de défense ce 11 août depuis le Fort de Brégançon, son lieu de villégiature, Emmanuel Macron a voulu montrer que le gouvernement restait mobilisé en plein milieu du mois d'août. Olivier Véran était présent à ses côtés dans le Var, tandis que plusieurs ministres suivaient la réunion en visio-conférence. Le ministre de la Santé doit s'envoler pour les Antilles dans les prochaines heures. "La crise sanitaire n'est pas derrière nous : nous allons vivre avec le virus encore plusieurs mois", a insisté le chef de l'Etat.

Situation "plus que délicate"

La situation sanitaire est "plus que délicate sous l'effet du variant Delta et impose notre mobilisation" a déclaré Emmanuel Macron en ouverture du Conseil de défense. "Nous avons dépassé en début de semaine la barre des 9200 hospitalisations pour Covid, niveau que nous n'avions pas atteint depuis juin, et la barre des 1600 patients en réanimation est franchie, ce qui n'est pas sans conséquence pour les autres pathologies, avec des déprogrammations". Les plans blancs ont été déclenchés dans les régions les plus touchées : Paca, Corse, Occitanie.

Un "scénario d'urgence est devant nous" dans les territoires d'outre-mer, a ajouté le président. "S'il fallait faire la démonstration que la vaccination est le moyen le plus efficace de lutter contre le variant Delta, malheureusement, les Antilles en font une démonstration cruelle", avec une "explosion des formes graves". Seulement 20% des plus de 12 ans y sont entièrement vaccinés, contre 66% en métropole. 231 soignants et 70 pompiers y ont été envoyés en renfort le 10 août et des évacuations sanitaires ont lieu, avec le soutien de l'Armée.

"Les autres territoires et départements d'outre-mer ne sont pas épargnés, nous sommes vigilants sur l'évolution de la situation à Mayotte, à l'Ile de la Réunion, en Guyane", indique le président.

Objectif 50 millions de vaccinés fin août

Face à cette crise qui s'aggrave, Emmanuel Macron n'a pas annoncé de nouvelles mesures de restriction lors de ce conseil de défense (mais elles pourraient être décidées lors du conseil des ministres qui suit). Il a lancé un nouveau plaidoyer pro-vaccination. L'objectif de 50 millions de primo-vaccinés fin août reste d'actualité, bien que la prise de rendez-vous accuse une baisse en cette première quinzaine d'août. "Nous pouvons éviter les scénarios du couvre-feu et d'un confinement dans l'hexagone grâce à une arme : le vaccin. Quels que soient les variants, les vaccins sont une assurance tout-risque contre la réanimation, et réduisent fortement la contagiosité. Notre objectif est d'aller vers la vaccination de tous les Français qui peuvent être vaccinés". Les plus de 80 ans particulièrement vulnérables recevront une troisième dose à la rentrée.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Santé
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS