La crise grecque a peu de chances de se propager, selon le FMI

NAIROBI (Reuters) - Il est peu probable que la crise de la dette grecque se propage à d'autres pays de la zone euro connaissant également des déficits publics élevés, estime le directeur général du Fonds monétaire international (FMI).

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La crise grecque a peu de chances de se propager, selon le FMI

Dans une interview accordée à Reuters à Nairobi, au Kenya, Dominique Strauss-Kahn a minimisé le risque d'un défaut au sein de la zone euro parmi les pays endettés comme le Portugal, l'Espagne ou l'Irlande.

"Vous pouvez énumérer tous les pays de la zone euro pour tenter de faire peur aux gens sur tout mais je ne pense pas que cela va se produire", a-t-il dit.

"Nous avons un problème avec la Grèce. Nous n'avons pas encore de problème avec l'Espagne pour le moment", a-t-il ajouté. "La zone euro doit gérer le problème grec. Ils sont en train de le faire. Personne ne sait ce qui va arriver demain matin mais il n'y a aucune raison qu'une propagation au Portugal ou à l'Espagne se produise".

Le directeur général du FMI, qui effectue une tournée au Kenya, en Afrique du Sud et en Zambie pour voir comment le continent africain se remet de la crise, a exprimé sa confiance dans la capacité des Européens à gérer l'épineux dossier grec.

Le Premier ministre grec George Papandréou a déclaré la semaine dernière que la Grèce pourrait faire appel au FMI pour faire face à ses échéances en matière de dette en avril si l'Union européenne refusait de débloquer des fonds.

Dominique Strauss-Kahn a toutefois estimé qu'une aide du FMI ne serait pas nécessaire au-delà de l'assistance technique qui a déjà été proposée à Athènes.

"La zone euro veut gérer le problème elle-même et je peux le comprendre", a-t-il dit. "Je pense qu'ils peuvent le faire. J'espère qu'ils seront en mesure de le faire et nous sommes seulement là pour aider".

"S'il faut aller plus loin, nous serons prêts à le faire mais pour le moment, je pense que les Européens seront capables de gérer le problème", a-t-il poursuivi.

Ed Cropley, version française Gwénaelle Barzic

0 Commentaire

La crise grecque a peu de chances de se propager, selon le FMI

Tous les champs sont obligatoires

Votre email ne sera pas publié

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS