La crise du budget européen sur le point d'être réglée

BRUXELLES (Reuters) - Le président du Conseil européen s'est dit convaincu qu'un accord sur le budget et le fonds de relance européens peut être conclu lors du sommet qui s'ouvre ce jeudi à Bruxelles, sur la base du compromis proposé par l'Allemagne.
Partager
La crise du budget européen sur le point d'être réglée
Le président du Conseil européen s'est dit convaincu qu'un accord sur le budget et le fonds de relance européens peut être conclu lors du sommet qui s'ouvre ce jeudi à Bruxelles, sur la base du compromis proposé par l'Allemagne. /Photo prise le 10 décembre 2020/REUTERS/Yves Herman

Varsovie et Budapest, qui refusent la clause conditionnant l'accès à ces fonds au respect de l'état de droit, ont opposé le 16 novembre leur veto au projet de budget de l'UE de 1.100 milliards d'euros pour la période 2021-2027 et au plan de relance post-COVID de 750 milliards d'euros, qui doivent être adopté à l'unanimité. Depuis, le dossier est dans l'impasse, mais un compromis s'est dessiné mercredi.

"Je suis confiant qu'il est possible d'atteindre la ligne d'arrivée", a déclaré le président du Conseil européen, Charles Michel, avant l'ouverture du sommet.

La Pologne et la Hongrie ont donné mercredi leur accord de principe au compromis avancé par l'Allemagne, mais attendent l'approbation d'autres Etats membres, notamment les Pays-Bas, qui étaient très attachés à la clause de l'état de droit.

Le Premier ministre néerlandais Mark Rutte s'est déclaré "neutre" jeudi.

"Un compromis est en train d'être trouvé, je souhaite que nous puissions finaliser ce compromis dans les heures qui viennent", a commenté Emmanuel Macron à son arrivée.

"L'Allemagne a travaillé dur pour combler les différences et trouver des solutions aux préoccupations de la Pologne et de la Hongrie tout en respectant le mécanisme de l'état de droit comme convenu avec le Parlement européen. Nous verrons aujourd'hui si l'unanimité est possible", a quant à elle déclaré la chancelière Angela Merkel.

Pour le Premier ministre hongrois Viktor Orban, les "27" sont "à deux doigts de parvenir à un consensus".

"Nous avons de bons espoirs pour aujourd'hui", a-t-il ajouté.

"Il y a un compromis, qui est acceptable pour l'Allemagne et qui répond aux conditions de la Hongrie et de la Pologne. Par conséquent, il y a une chance que nous puissions obtenir cette victoire au sommet européen d'aujourd'hui (...)", a par ailleurs expliqué son chef de cabinet Gergely Gulyas.

Dans le cadre de ce compromis, a-t-il précisé, la clause du respect de l'état de droit ne pourra s'appliquer tant que la question n'aura pas été tranchée par la Cour de justice de l'Union européenne si Budapest et Varsovie décident de la saisir.

"Cela signifie que, si nous attaquons la clause en février, le mécanisme ne pourra pas entrer en vigueur avant un an ni même avant que la Commission ait défini les principes de son fonctionnement, ce qui signifie qu'aucune procédure concernant l'état de droit ne pourra être lancée avant 2023", a ajouté Gergely Gulyas. Les prochaines élections législatives en Hongrie sont programmées en 2022.

(Jan Strupczewski, Philip Blenkinsop et Reuter TV, avec la rédaction de Budapest, version française Jean-Philippe Lefief, édité par Jean-Stéphane Brosse)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Joindre les deux bouts

Joindre les deux bouts

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix revient sur la grève du Joint Français qui au début des années 70 a enflammé la Bretagne.

Écouter cet épisode

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

La vision d'un manager... de brigade en cuisine

Dans le Podcast Inspiration, Cyril Bosviel, chef à l'institut Paul Bocuse à Lyon, répond aux questions de Christophe Bys. Il revient sur ses débuts, son parcours de chef cuisinier mais...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 10/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

78 - St Germain en Laye

Entretien de linge de table dans les bâtiments communaux

DATE DE REPONSE 04/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS