Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

La crise automobile, la plateforme Kulluk, Petroplus : la revue de presse de l'industrie

Astrid Gouzik , , , ,

Publié le , mis à jour le 03/01/2013 À 08H22

Ce jeudi 3 janvier, les chiffres du marché automobile parus la veille résonnent encore à la une des quotidiens. La plateforme pétrolière exploitée par Shell, et qui a échoué sur les côtes d'une île de l'Alaska le soir de la Saint-Sylvestre, est placée sous haute surveillance. Un an après leur première rencontre avec François Hollande, l'intersyndicale de Petroplus Petit-Couronne demandent à rencontrer à nouveau le président de la République.

La crise automobile en France

Les chiffres dévoilés la veille, mercredi 2 janvier, par le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA) sont inquétants. En 2012, les immatriculations de voitures neuves se sont retrouvées à leur niveau de 1997, soit seulement 1,9 millions d'unités écoulées sur l'année en France. Ce chiffre traduit une baisse de 13,9% par rapport à l'année précédente. Le Monde, dans son édition datée du jeudi 3 janvier, fait le constat d'une double crise dans l'industrie automobile française.

Une plateforme sous haute surveillance

Le 31 décembre 2012, la plateforme Kulluk, exploitée par le pétrolier anglo-néerlandais Shell, s'est échouée sur les côtes d'une île de l'Alaska. Mercredi 2 janvier, Les garde-côtes américains espéraient mercredi éviter une marée noire, comme le rapporte CBS News dans cette vidéo.


L'intersyndicale veut rencontrer Hollande samedi

L'intersyndicale CGT-CFDT-CFE/CGC de la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne a demandé à rencontrer samedi le président de la République François Hollande lors d'un déplacement prévu par ce dernier à Louviers dans l'Eure,  comme le rapporte le quotidien régional Paris Normandie.

"Cela montrera l'attachement du Président de la République au raffinage en France et à la poursuite d'activité du site de Petit-Couronne", a affirmé l'intersyndicale dans un communiqué.

Pas de fusion SFR-Free ?

Selon le site internet de BFM Business, l'Autorité de la concurrence s'est opposée à l'idée d'un rapprochement entre l'opérateur de téléphonie mobile SFR, filiale de Vivendi, et son concurrent Free, filiale d'Iliad. Ne citant pas ses sources, le site de la radio explique que  les deux opérateurs ont, chacun de leur côté, consulté de manière informelle le gendarme français de la concurrence sur un tel scénario de fusion.

"Selon des sources industrielles, le gendarme de la concurrence leur a répondu qu'il n'accepterait pas une telle fusion, en raison du poids du nouvel ensemble sur le marché du mobile et surtout de l'ADSL", écrit BFM. "La combinaison de SFR et Free détiendrait la moitié du marché de l'accès internet, qui deviendrait dès lors un quasi-duopole avec Orange".

Réduire les coûts, la priorité des acheteurs

Une large majorité des services d'achats des entreprises françaises indiquent viser une réduction de leurs coûts en 2013, révèle une étude du cabinet AgileBuyer publiée ce jeudi 3 janvier. Une priorité que l'on retrouve surtout dans l'industrie manufacturière. Beaucoup moins dans l'énergie, l'eau et les déchets.

Et aussi...

La compagnie Emirates Airlines a inauguré le premier terminal au monde dédié aux Airbus A380, à l'aéroport international de Dubaï, rapporte Ouest France sur son site internet.

 

Astrid Gouzik

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Notre sélection : Les écoles d'ingénieurs, vivier préféré de l'industrie

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus