Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

La Creuse veut se lancer dans le cannabis thérapeutique

Coralie Lemke , , , ,

Publié le

L'usage médical du cannabis est interdit en France. Mais Eric Correia, un élu de la Creuse, demande une dérogation au gouvernement pour faire pousser du chanvre thérapeutique dans son département.

La Creuse veut se lancer dans le cannabis thérapeutique
Un élu demande l'autorisation de faire pousser du cannabis dans la Creuse.
© Costas Baltas

Tout est parti d’un appel à propositions innovantes pour les territoires ruraux. Après le plan social de GM&S d’octobre dernier et la destruction de 156 emplois dans la Creuse, il fallait une idée pour relancer l’économie locale. Eric Correia, le président de la communauté d’agglomération du Grand Guéret, n’a pas hésité à proposer une idée originale : cultiver du cannabis thérapeutique. Il demande une dérogation à l’Etat pour faire pousser du chanvre thérapeutique sur son département.  

L’idée n’est pas si farfelue que ça. Eric Correia, en plus de ses fonctions officielles, est infirmier anesthésiste depuis 20 ans et connaît bien les effets du cannabis thérapeutique dans la prise en charge de la douleur. Le cannabidiol (CBD), a pour effet de soulager la douleur, au contraire de la molécule de THC, utilisée à des fins récréatives.

Des molécules purement médicales

"Le CBD est un cannabinoïde dont on a appris beaucoup dans les dernières années. Cette substance non-psychoactive permet d’être consommée sans effet secondaire, et sans "planer", explique le site Newsweed, un média spécialisé sur le cannabis. "Le CBD n’a pas d’effet intoxicant, alors que le THC est largement utilisé pour ses effets récréatifs."

Au-delà de ses effets bénéfiques pour les patients, l’intérêt principal serait d’apporter un coup de pouce aux agriculteurs locaux pour augmenter leur salaire. "On peut avoir des agriculteurs qui font 60-70 heures par semaine et qui ne gagnent même pas un Smic. Ils en ont marre", explique l'élu sur France info. "Et si demain ils peuvent cultiver un peu de chanvre thérapeutique qui leur amène une diversification et des revenus complémentaires, ils sont prêts."

Un seul médicament en France

Aux Etats-Unis, le marché actuel se situe autour de 30 millions de dollars pour l’année 2017 et pourrait atteindre 70 millions de dollars en 2021 selon les projections réalisées par le Marijuana Business Daily. En France, le Sativex est pour l’instant le seul médicament à base de cannabis qui possède une autorisation de mise sur le marché (AMM). Ce spray buccal a été mis au point par GW Pharmaceuticals, un laboratoire pharmaceutique britannique et permet de faire baisser les douleurs chroniques, comme celles des personnes atteintes de sclérose en plaques. Il n’est cependant toujours pas commercialisé dans les pharmacies en raison d’un désaccord sur son prix. Il est pourtant déjà disponible dans 17 autres pays européens.

 

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

17/05/2018 - 20h50 -

Inadmissible de ne pas profiter de cette mane. Les lobbyis pharmaceutiques et les politiques s’entendent si bien qu’il en ont oublié à la fois l’emploi et la santé. Quand on connais les effets du cbd sur des malades de Parkinson normal que le milieu pharmaceutique s’inquiète . La France est L’un des plus gros consommateur d’antidépresseurs c’est compliquer d’admettre qu une plante puisse avoir de telles propriétés (notamment le cbd). Il est tant d’exploiter des fillières boudées, pour l’économie et la santé de tous.????????
Répondre au commentaire

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus