La crème qui efface les tatouages

Un étudiant de 27 ans affirme avoir mis au point une crème qui efface les tatouages par simple application. Il est allé chercher la solution dans les mécanismes biologiques mêmes qui permettent aux tatouages de s'imprimer sur la peau.

Partager
La crème qui efface les tatouages
Le doctorant de 27 ans est allé chercher la solution dans les mécanismes biologiques de fonctionnement des macrophages

Sur les ondes de la BBC, Alec Falkenham, encore doctorant à l’Université Dalhousie à Halifax, explique que sa crème permet d’éliminer un tatouage sans laisser aucunes brûlure ni cicatrice. Pour cela, la crème cible les cellules dites "macrophages", qui ancrent durablement le tatouage sous la peau. Les macrophages sont des cellules mobiles qui participent au système immunitaire. Lorsque l’encre est injectée dans la peau, les macrophages se déplacent pour éliminer cet agent chimique extérieur. C’est de là que vient l’inflammation qui suit la pose d’un tatouage. Quelques-unes de ces cellules parviennent à éliminer l’encre. Elles migrent vers le système lymphatique où elles sont éliminées. D’autres "absorbent" l’encre, mais restent bloquées au niveau de la couche sous-cutanée. Ainsi conservé à l’abri dans les macrophages, l’effet de pigmentation du tatouage est complet. De temps en temps toutefois, des cellules macrophages chargées en encre peuvent mourir et être éliminées par le système lymphatique. C’est pourquoi le tatouage tend à devenir plus pâle avec le temps.

Un produit chimique grâce auquel l'encre est "aspirée"

Alec Falkenham a intégré à sa crème un composé chimique gras, identifié comme un lipide, qui pénètre la peau et s’infiltre dans les macrophages. Ce composé lipidique forme de petits compartiments – des liposomes - qui "aspirent" l’encre. Des nouveaux macrophages viennent alors déplacer ces liposomes, et avec eux l’encre qu’ils ont aspirée - pour les emmener vers le système lymphatique où ils sont supprimés.

Comparé à la méthode laser, seules les cellules visées sont éliminées, et la crème ne cause pas plus d’inflammation. L’étudiant a appelé sa technologie la BLTR (Bisphosphonate Liposomal Tattoo Removal ). Celle-ci est testée actuellement sur des oreilles de cochon, dont la peau est très similaire à la peau humaine. Il réfléchit maintenant à sa commercialisation, pour un coût de 4,5 dollars pour une quantité de crème permettant de traiter un carré de peau de 10 cm sur 10 cm. La solution pourrait se substituer à l’effacement des tatouages par laser, coûteux en temps et en argent – de quelques centaines à quelques milliers de dollars - et qui laissent en outre des cicatrices sur la peau. Elle trouverait alors devant elle un marché grand ouvert et très lucratif : aux Etats-Unis, le marché de l’effacement des tatouages était estimé l’année dernière à au moins 75,5 millions de dollars !

La technique au laser utilisée pour le détatatouage
est longue, coûteuse et laisse des cicatrices sur la peau.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

La renaissance des montres Kelton

La renaissance des montres Kelton

Le designer Vincent Bergerat donne une nouvelle vie aux montres Kelton. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il explique au micro de Christophe Bys comment il innove et recrée l'identité...

Écouter cet épisode

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Industrie pharmaceutique

VALVES SOUDABLES

OPS PLASTIQUE

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Chargé de certification pure reviewer agro-alimentaire (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 10/06/2022 - CDD - Puteaux

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

94 - VALOPHIS HABITAT

Gestion des compteurs d'eau et services associés

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS