L'Usine Agro

La Côte d'Ivoire et le Ghana reprennent leurs ventes de cacao

Franck Stassi , , , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

Après avoir annoncé il y a un mois suspendre les ventes de leurs prochaines récoltes de cacao, la Côte d’Ivoire et le Ghana lèvent leur décision, et mettent en place un mécanisme de compensation pour garantir un revenu de subsistance décent aux producteurs.

La Côte d'Ivoire et le Ghana reprennent leurs ventes de cacao
La question du revenu des producteurs de cacao agite la filière.
© Gaëlle Fleitour

Le Conseil du Café Cacao ivoirien (CCC) et le Cocoa Board (Cocobod) ghanéen ont annoncé le 17 juillet avoir levé la suspension, annoncée le 12 juin dernier, de la vente de leurs récoltes 2020-2021. N'ayant pas obtenu d'accord sur un prix plancher à la vente, mais souhaitant garantir aux producteurs une juste rémunération, les deux premiers producteurs mondiaux de cacao (plus de 60% des approvisionnements) comptent instaurer un "concept de prix plancher par l'instauration d'un différentiel de revenu décent de 400 dollars par tonne pour tout contrat de vente de cacao".

Concrètement, une chambre de compensation (qui ressemble à la défunte Caistab qui a régulé le secteur de 1960 à 1999 en Côte d'Ivoire) abondera une réserve lorsque le prix de marché sera au-dessus de la fourchette entre le coût de production et 13% de marge, afin de payer aux producteurs 70% du prix plancher de 2600 dollars la tonne Caf (coût assurance et fret compris) les années de cabosses maigres. L’objectif annoncé est d’améliorer les revenus des producteurs, dont plus de la moitié vivent, en Côte d’Ivoire, en deçà du seuil de pauvreté selon la Banque mondiale.

Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte