La Corée du Sud prend la tête des investissements de production de puces électroniques

Selon SEMI, le syndicat mondial des équipementiers des semiconducteurs, la Corée du Sud devient le plus gros investisseur mondial de production de puces électroniques en 2017. Elle détrône pour la première fois en cinq ans Taiwan qui tombe à la deuxième place.  La Chine reste à la troisième place.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La Corée du Sud prend la tête des investissements de production de puces électroniques
Puces électroniques de Samsung Electronics

La Corée du Sud devient le nouveau champion mondial des investissements de production de puces électroniques. Selon les derniers chiffres de SEMI, le syndicat mondial des équipementiers des semiconducteurs, le pays du matin calme aura dépensé 17,9 milliards de dollars en 2017, plus du double du chiffre en 2016 (7,7 milliards de dollars). Taiwan, qui occupait la première marche du podium pendant les cinq dernières années, rétrograde à la deuxième place avec 12,6 milliards de dollars. La Chine reste à la troisième position avec 7,6 milliards de dollars.

Effort exceptionnel de Samsung et SK Hynix

Séoul doit sa couronne à l’effort exceptionnel consenti par ses deux leaders, Samsung Electronics et SK Hynix, dans l’expansion de leurs capacités de production de puces mémoires. Un segment de marché qui a connu une grande surchauffe en 2017 avec une pénurie de l’offre et une forte hausse des prix. A eux deux, Samsung Electronics et SK Hynix trustent 74,5% du marché mondial des mémoires Dram et 47% de celui des mémoires flash, selon les chiffres du cabinet TrendForce du troisième trimestre 2017. L'effet mémoires devrait propulser Samsung Electronics en tête du classement des fournisseurs de semiconducteurs en 2017, alors qu'il était numéro deux mondial derrière le géant américain Intel qui occupe cette place depuis 1993.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Les deux champions coréens des puces n’entendent pas relâcher leur effort. Face à la déferlante annoncée des puces mémoires chinoises, ils prévoient d’investir 16,9 milliards de dollars en 2018, presque autant qu’en 2017, alors qu’un retournement brutal guette ce segment du marché du fait du passage à une situation de surcapacité de production. La Corée du Sud conservera allégrement sa première place en 2018, tandis que la Chine devrait monter à la deuxième place avec 11,3 milliards de dollars, talonnée par Taiwan avec 11,2 milliards de dollars.

Records d'investissement en 2017 et 2018

Au global, 2017 s’annonce comme une année record avec un montant d’investissement de 55,9 milliards de dollars, en bond de 36,5% par rapport à 2016, battant pour la première fois le record historique de 47,7 milliards de dollars en 2000. Elle devrait être suivie par un autre record en 2018 avec 60,1 milliards de dollars, en augmentation de 7,5%.

Sur les 296 usines de semiconducteurs suivies par SEMI, une trentaine bénéficie chacune d’un investissement de plus de 500 millions de dollars en 2017. Le syndicat professionnel recense 62 unités de fabrication en construction en 2017 et 42 projets en 2018, dont beaucoup en Chine. Des chiffres qui laissent présager des beaux investissements d’équipements de production dans les années à venir.

SEMI Year-End Equipment Forecast

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS