Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

La Corée du Sud financera l’institut automobile de Casablanca qui ouvre en mars

, , ,

Publié le

Bien que modestes, les actions de coopération de la Corée du Sud envers le Maroc se poursuivent, avec en première ligne la formation professionnelle.

La Corée du Sud financera l’institut automobile de Casablanca qui ouvre en mars © invest.gov.ma

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

KOIKA, l’Agence Coréenne de Coopération Internationale vient de dévoiler son budget pour 2013 dans le royaume chérifien. Celui-ci se chiffre au total à 5,08 millions de dollars pour la mise en œuvre des programmes de coopération technique. Ces programmes comprennent environ pour moitié la poursuite du financement de projets déjà en cours (2,9 millions de dollars). 

Un projet important situé près de la zone industrielle de Tit Mellil

Parmi ceux-ci, KOIKA doit soutenir cette année à hauteur d’environ 1,6 million d’euros la mise en route de l’Institut de Formation Avancée aux Métiers de l’Industrie Automobile de Casablanca (IFMIA). En 2010, la Corée s’était engagée à hauteur de 6 millions de dollars pour le financement de cet important projet situé près de la zone industrielle de Tit Mellil et destiné à combler le déficit de formation professionnelle spécialisée sur l’industrie automobile au Maroc.

L’Institut doit débuter son activité dans quelques semaines fin février début mars, après l’examen d’entrée de la première promotion. L’Agence Française de Développement (AFD) ayant pour sa part dégagé, en 2011, trois millions d’euros de financement pour la construction de l’IFMIA dont la capacité à terme doit être de 700 formations de techniciens spécialisés par an. La gestion de l’IFMIA a été confiée à l’AMICA, l’association des industriels de l’automobile.

Cinquante-deux volontaires coréens en service au Maroc

Parmi les autres projets existant financés en 2013 par KOIKA, on compte aussi l'établissement de plateformes de formation pour le renforcement au Maroc des capacités en commerce international et de recherche sur l’énergie solaire (environ 2 millions de dollars au total).

Par ailleurs, la Corée du Sud va financer huit stages de formation pour 438 000 dollars au profit de cinquante-huit cadres et fonctionnaires marocains. Enfin, le programme 2013 du KOIKA prévoit de soutenir à hauteur de 1,6 million de dollars la présence de cinquante-deux volontaires coréens en service au Maroc dans le cadre du programme "World Friends Korea".

Nasser Djama

 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle