Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

La coopérative viticole Wolfberger investit 17 millions d'euros sur ses sites alsaciens

, , ,

Publié le

La cave coopérative Wolfberger annonce un plan d’investissement de 17 millions d’euros en 2019 sur ses sites d’Eguisheim, Colmar (Haut-Rhin) et surtout pour la création d’une nouvelle unité à Dambach-la-Ville (Bas-Rhin) pour 8 millions d’euros. La coopérative de 140 salariés accélère sa politique de modernisation pour pérenniser son activité dans le contexte de globalisation du marché viticole mondial.

La coopérative viticole Wolfberger investit 17 millions d'euros sur ses sites alsaciens
La coopérative Wolfberger va créer un nouveau site de production de vins à Dambach-la-Ville (Bas-Rhin).
© Wolfberger

La coopérative Wolfberger, l’un des principaux acteurs du vignoble alsacien, avec 58 millions d’euros de chiffre d’affaires, va créer un nouveau site de production de vins à Dambach-la-Ville (Bas-Rhin), pour 8 millions d’euros d’investissement. Ce projet fait partie d'un plan global de 17 millions d’euros en 2019, qui va aussi profiter aux sites de Colmar et Eguisheim (Haut-Rhin). Cet effort s’inscrit dans une politique globale de modernisation de l’ensemble de la structure qui gère les apports de 362 coopérateurs de toute l’Alsace et favorise la pérennité de la coopérative de 140 salariés, dans le contexte de la globalisation du marché des vins.

43 millions d’euros investis en 10 ans

"La création d’un nouveau vendangeoir au milieu du vignoble alsacien est un projet déjà ancien pour nous", confie Bertrand Dufour, directeur de Wolfberger. "Nous devons améliorer la réception des raisins au cours des vendanges en faveur de nos apporteurs et pour accélérer le pressurage, gage d’une meilleur qualité des vins. Les conditions de travail de nos salariés est aussi bonifiée", souligne le directeur, qui déplore le retard pris par ce projet, faute de terrain disponible en centre Alsace. "Nous n’entrons pas dans les bonnes case des zones d’activités voisines, et avons été contraints de nous reporter sur une friche industrielle à déconstruire alors que des terrains dédiés à l’activité économique sont vacants juste à côté", déplore-t-il.

La construction du vendangeoir doit démarrer au printemps 2019 avec un objectif de mise en service pour les vendanges 2020. "Investir est la seule solution pour maintenir notre structure en situation de compétitivité et échapper à la spirale qui tire les tarifs vers le bas, en raison de la concurrence des vins industriels des autres continents", commente Bertrand Dufour, qui rappelle que Wolfberger a réalisé 43 millions d’euros d’investissements en 10 ans.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle