Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

La coopérative Unicoque va investir 7 millions d'euros dans le Tarn-et-Garonne

, , , ,

Publié le

Engagée dans une stratégie de croissance pour accompagner un triplement des capacités de production de noisettes de ses adhérents, la coopérative Unicoque basée à Cancon (Lot-et-Garonne) va investir 7 millions d'euros dans une nouvelle unité de stabilisation de noisettes à Mas Grenier (Tarn-et-Garonne).

La coopérative Unicoque va investir 7 millions d'euros dans le Tarn-et-Garonne
Le site Unicoque de collecte de noisettes de Mas Grenier (Tarn-et-Garonne), où va être construite une nouvelle unité de stabilisation.
© Unicoque

La coopérative lot-et-garonnaise Unicoque, dont le siège est à Cancon (Lot-et-Garonne), prévoit d'investir 7 millions d'euros d'ici 2020 dans la construction à Mas Grenier (Tarn-et-Garonne) d'une nouvelle unité de stabilisation dédiée principalement au lavage et au séchage de noisettes. Le chantier d'une première tranche de 5 000 m² de locaux devrait être engagé avant la fin de l'année 2018, pour une mise en service prévue pour la récolte 2019. Dans la foulée, 5 000 m² supplémentaires seront réalisés pour répondre aux besoins de stockage et d'expédition.

Unicoque avait annoncé dès 2015 son ambition d'accompagner le triplement des capacités de production de noisettes de ses adhérents, via un vaste plan d'investissement, évalué entre 150 et 200 millions d'euros et échelonnés sur 15 ans. Objectif : porter la capacité de production de noisettes de ses adhérents, de 10 000 tonnes par an en 2015, à plus de 30 000 tonnes par an d'ici 2030, avec un premier cap fixé à 20 000 tonnes pour 2020. Si l'essentiel du plan d'investissement passe par un développement des plantations (pour un peu plus de 50 %), la modernisation et l'extension des installations de collecte, de tri, de conditionnement et d'expédition sont aussi au programme.

La première unité de stabilisation réalisée hors du Lot-et-Garonne

Outre le déploiement de ses installations à proximité immédiate de son siège de Cancon, la coopérative, qui dispose déjà de trois premières unités de stabilisation réparties dans le Lot-et-Garonne, où sont implantés 55 % de ses adhérents, a donc décidé de se doter d'une nouvelle unité de stabilisation de noisettes dans le département voisin du Tarn-et-Garonne, sur la commune de Mas Grenier, où elle compte déjà un site de collecte. "Ce sera la première installation de ce type à être réalisée par Unicoque hors du Lot-et-Garonne", précise Jean-Luc Reigne, le directeur général d'Unicoque. Le Tarn-et-Garonne fournit actuellement 25 % de la production de noisettes de la coopérative.

Avec ses 350 adhérents, dont 80 % concentrés dans le Lot-et-Garonne et le Tarn-et-Garonne, Unicoque produit et traite la quasi-totalité de la production française de noisettes, commercialisées sous la marque Koki. La coopérative a réalisé un chiffre d'affaires de 31,4 millions d'euros en 2017 et emploie 90 salariés permanents, un effectif qui peut grimper à 220 salariés avec l'afflux des saisonniers au cours des quatre derniers mois de l'année.

Marina Angel

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus