Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

La coopérative Isigny Sainte-Mère inaugure sa nouvelle usine de poudre de lait infantile

, , , ,

Publié le

La coopérative Isigny Sainte-Mère située à Isigny-sur- Mer (Calvados) inaugure vendredi 12 juin une nouvelle usine de poudre de lait infantile. Elle représente un investissement de 65 millions d’euros financé pour les deux tiers par la coopérative et pour un tiers par la société chinoise Biostime, destinataire d’un tiers des volumes produits.

La coopérative Isigny Sainte-Mère inaugure sa nouvelle usine de poudre de lait infantile
Camion citerne de collecte sur le site Isigny Sainte-Mère à Isigny-sur-Mer.
© Isigny Sainte-Mère

La coopérative Isigny Sainte-Mère inaugure vendredi 12 juin une nouvelle usine de 20 000 mètres carrés (surface déployée) sur son site historique d’Isigny-sur-Mer dans le Calvados. Cette usine qui produit de la poudre de lait infantile pour l’export représente un investissement de 65 millions d’euros, financé pour les deux tiers par la coopérative Isigny Sainte-Mère et pour un tiers par la société chinoise Biostime. La coopérative Isigny Sainte-Mère réalise 288 millions d’euros de chiffre d’affaires, dont 50 % à l’export avec 800 salariés.

Un tiers des volumes produit par cette nouvelle infrastructure est destiné à Biostime, entreprise chinoise spécialisée dans l’importation de produits européens certifiés (laits infantiles et produits de soin pour l’enfant). Installée à Canton et cotée à la bourse de Hong-Kong, Biostime rayonne dans toute la Chine.

Cette nouvelle usine pour l’export représente des volumes supplémentaires à produire, de 20 000 tonnes de poudre de lait infantile en 2014, le site doit passer à 50 000 tonnes en 2018, ainsi qu’une centaine d’emplois nouveaux, sur les 800 que compte l'usine. Ces nouveaux volumes constituent aussi un nouvel horizon pour les producteurs de lait qui travaillent pour la coopérative, c'est-à-dire 667 producteurs dans un rayon de 50 kilomètres.

"Un produit qui requiert une attention digne d’un bloc opératoire"

L'usine contient deux nouvelles tours de séchage sur les cinq que compte le site. Dans ces tours, les gouttelettes de lait concentré sont déshydratées sous l’effet de l’air chaud (200 degrés) et d’un léger vide, explique Daniel Delahaye qui dirige l’entreprise depuis 25 ans et y est entré il y a 41 ans comme jeune ingénieur.

"Le marché chinois est très exigent en ce qui concerne la qualité des produits. Les Chinois sont très attentifs aux marques et à la traçabilité, précise Daniel Delahaye. Le lait infantile est un produit difficile à réaliser du fait des exigences en matière de qualité sanitaire car le bébé est une cible très sensible. Le lait infantile s’apparente à un produit pharmaceutique qui requiert une attention digne d’un bloc opératoire."

Les premiers contacts entre Biostime et la coopérative Isigny Sainte-Mère, qui fabrique du lait infantile depuis 50 ans, ont eu lieu en 2010-2011, peu après le scandale chinois de la mélanine (2008) qui avait rendu méfiant le consommateur. Il s’est écoulé près de cinq ans entre les premiers contacts et la signature des commandes sonnantes et trébuchantes. Daniel Delahaye a ainsi eu le temps de s’approprier ce proverbe chinois : "Ne crains pas de marcher lentement, crains seulement de t’arrêter" !

Forum "Chine-Normandie" à la Région Haute-Normandie

En inaugurant la nouvelle usine, en partie dédiée au marché chinois, Daniel Delahaye aura une pensée pour le forum Chine-Normandie qui se tient concomitamment le 12 juin au conseil régional de Haute-Normandie, en présence de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères, et de l’ambassadeur de Chine en France, Zhai Jun. "J’ai été invité à ce forum mais je n’ai pas pu m’y rendre en raison de l’inauguration !" s’amuse Daniel Delahaye qui préside le Club d’entrepreneurs Chine-Normandie, créé à l’initiative de la région de Basse-Normandie. Il a, en retour, invité Laurent Fabius à "venir voir, à Isigny, les travaux pratiques de cette coopération Chine-Normandie, avec la traduction très concrète des problématiques de qualité et de traçabilité".

Claire Garnier
 

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle