La contraction de l'activité industrielle ralentit en zone euro

L'indice PMI Markit, annoncé mercredi, se redresse à 48,8. L'industrie manufacturière de la zone euro voit donc son activité se contracter, mais moins fortement qu'en décembre. En France, l'activité manufacturière se contracte encore en janvier.

Partager

La contraction de l'activité industrielle ralentit en zone euro

Vers un retour à la croissance ? Le dernier baromètre PMI de l'institut Markit, s'il traduit une activité en contraction, reste plutôt optimiste en zone euro.

L'indice PMI, à 48,8 pour janvier, reste inférieur à la barre de 50 qui représente la stabilité de l'activité de l’industrie manufacturière de l’Eurozone. Mais après les 46,9 de décembre, ce résultat est plutôt positif : la contraction de l'activité ralentit.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Chris Williamson, économiste en chef pour Markit, s'en réjouit : "la zone euro pourrait échapper à une nouvelle phase de récession, d’après les données PMI de janvier qui signalent, contre toute attente, un début d’année positif pour l’industrie manufacturière de l’Eurozone".

Tous les indicateurs ne sont pas encore au vert. La demande reste morose en janvier. Le volume des nouvelles commandes à l'export se replie pour le septième mois consécutif, principalement du fait d'une baisse des échanges en zone euro.

La situation de la France est nettement moins florissante. En raison de baisse de commandes et de la production, l'indice PMI de l'activité manufacturière s'établit à 48,5 points contre 48,9 en décembre. Selon l'institut, "la détérioration de la conjoncture se poursuit dans le secteur manufacturier français". Pour le 7ème mois consécutif, les nouvelles commandes se replient à nouveau, notamment du fait d'un fort affaiblissement de la demande intérieure.

Le manque de visibilité économique a fortement pesé sur la demande, selon les entreprises interrogées par le cabinet. Avec pour conséquence, le recul du volume de la production, pour le sixième mois consécutif. Le taux de contraction atteint "son plus haut niveau depuis octobre", souligne Markit.

RÉMY MAUCOURT

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Trophée

TROPHÉES DES USINES 2021

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Déposez votre dossier avant le 5 mars pour concourir aux trophées des usines 2021

Conférence

MATINÉE INDUSTRIE DU FUTUR

100% digital , live et replay - 27 mai 2021

Gestion industrielle et Production

Comment rebondir après la crise 2020 et créer des opportunités pour vos usines

Formation

Espace de travail et bien-être des salariés

Classe virtuelle - 01 juin 2021

Services Généraux

Optimiser l’aménagement du bureau

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS