Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Agro

La consommation de produits alimentaires ultra-transformés augmenterait le risque de cancer

Sybille Aoudjhane , ,

Publié le

Une étude française démontre une correlation entre la consommation de produits ultra-transformés et les risques de cancers. L'association de plusieurs instituts a suivi l'alimentation et l'évolution de santé de plus de 100 000 personnes pendant 8 ans. 

La consommation de produits alimentaires ultra-transformés augmenterait le risque de cancer
Plats préparés dans un magasin HYPER U de Hanches (28).
© ROUY Emilie

L’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm) associé à l’Université Paris 13 et l’Institut national de la recherche agronomique (Inra) ont publié une étude commune soulignant le lien entre aliments ultra-transformés et cancer. "Une augmentation de 10% de la proportion d’aliments ultra-transformés dans le régime alimentaire s’est révélée être associée à une augmentation de plus de 10% des risques de développer un cancer au global", indique un communiqué. L’étude précise qu’elle a pris en compte les "facteurs sociodémographiques et liés au mode de vie".

Ce résultat s’explique par la mauvaise qualité nutritionnelle des aliments ultra-transformés et la présence de composants (additifs, substances formées lors des process industriels, matériaux en contact des aliments...). L’étude souligne que les liens ont déjà été très souvent établis avec l’obésité, l’hypertension artérielle... mais peu avec le cancer. Les chercheurs soulignent cependant que "le lien de cause à effet reste à démontrer". "D’autres études sont nécessaires afin de mieux comprendre l’impact relatif des différentes dimensions de la transformation des aliments", indique-t-ils.

L’étude a été réalisée sur 104 980 personnes de la cohorte française NutriNet-Santé, suivies pendant huit ans (de 2009 à 2017). 2 228 cancers ont été diagnostiqués, parmi lesquels 739 cancers du sein. L’étude se base sur les habitudes alimentaires de chaque personne. Elle a notamment évalué 3 300 aliments et les a classés selon un degré de transformation (classification NOVA). 

La classification NOVA répartit les aliments en quatre groupes : aliments peu ou pas transformés, ingrédients culinaires, aliments transformés, aliments ultra-transformés. Cela concerne par exemple : les pains et brioches industriels, les barres chocolatées, les biscuits apéritifs, les sodas et boissons sucrées aromatisées, les nuggets, les soupes instantanées, les plats cuisinés congelés ou prêts à consommer, et tous produits transformés avec ajout de conservateurs autre que le sel (nitrites par exemple)...

Source : British Medical Journal 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle