La Consob examinera la coentreprise TIM-Canal +

MILAN (Reuters) - La Consob, l'autorité boursière italienne, doit ouvrir une prodécure afin de déterminer si Telecom Italia (TIM) doit être sanctionné pour avoir accepté une coentreprise de contenus avec Canal +, la filiale de télévision payante de son actionnaire Vivendi, a déclaré une source à Reuters jeudi.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

La Consob examinera la coentreprise TIM-Canal +
La Consob, l'autorité boursière italienne, doit ouvrir une prodécure afin de déterminer si Telecom Italia (TIM) doit être sanctionné pour avoir accepté une coentreprise de contenus avec Canal +. /Photo d'archives/REUTERS/Eric Gaillard

Le conseil d'administration de l'opérateur télécoms italien avait approuvé cette coentreprise en octobre, renforçant ainsi ses liens avec son premier actionnaire, qui détient 24% de son capital.

TIM n'était pas disponible dans l'immédiat.

Le quotidien Il Sole 24 Ore écrit pour sa part que les commissaires aux comptes de TIM se demandent s'il vont saisir les tribunaux pour contester la décision du conseil d'administration d'autoriser la coentreprise.

(Stefano Rebaudo, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS