La concurrence US s'intéresse aux acquisitions des géants de la tech

par Diane Bartz et Nandita Bose
Partager
La concurrence US s'intéresse aux acquisitions des géants de la tech
L'autorité de la concurrence américaine a annoncé mardi avoir demandé à Google (groupe Alphabet) Amazon.com , Apple, Facebook et Microsoft des informations sur les acquisitions réalisées dans le passé par ces groupes et qui étaient d'une taille trop modeste pour être soumises à l'approbation des autorités compétentes. /Photo d'archives/REUTERS

WASHINGTON (Reuters) - L'autorité de la concurrence américaine a annoncé mardi avoir demandé à Google (groupe Alphabet) Amazon.com , Apple, Facebook et Microsoft des informations sur les acquisitions réalisées dans le passé par ces groupes et qui étaient d'une taille trop modeste pour être soumises à l'approbation des autorités compétentes.

Cette requête de la Federal Trade Commission intervient au moment où la FTC elle-même, le ministère de la Justice, plusieurs procureurs ainsi que le comité judiciaire de la Chambre des représentants soupçonnent ces grandes plates-formes technologiques de pratiques anticoncurrentielles.

La plupart des critiques ont jusqu'à présent porté essentiellement sur des acquisitions emblématiques comme celles d'Instagram par Facebook ou de Whole Foods par Amazon - qui avaient été, elles, soumises aux autorités.

Le débat se porte désormais sur le rachat par ces grands groupes d'entreprises plus modestes, qui représentent toutefois plusieurs milliards de dollars d'investissements cumulés, et qui ont empêché à des entreprises potentiellement concurrentes d'émerger.

La FTC, qui s'intéresse à des opérations conclues entre le 1er janvier 2010 et le 31 décembre 2019, a indiqué que ces demandes de renseignement avaient été émises à des fins de recherche, précisant toutefois qu'elles pourraient déboucher sur des mesures coercitives.

"Si, au cours de l'étude, nous constatons qu'il y a des transactions qui posent problème (...) nous pourrions revenir en arrière et prendre des mesures pour traiter ces transactions", a déclaré Joseph Simons.

Google, Amazon.com, Apple, Facebook et Microsoft n'ont pas immédiatement répondu aux demandes de commentaires.

(Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Nouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS