Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

La (complexe) simplification des consignes de tri

Franck Stassi , , ,

Publié le

Analyse Quelque 24 millions de Français peuvent désormais mettre dans la poubelle recyclable tous leurs plastiques d’emballage, et non plus seulement les bouteilles et flacons. Cette extension des consignes de tri devrait s’appliquer à toute la population d’ici à 2022. Une évolution qui vise à accroître les volumes collectés (4 kg supplémentaires en moyenne par habitant)... non sans accrocs.

La (complexe) simplification des consignes de tri

Premier point de vigilance, l’étendue du gisement. "Beaucoup de gens pensent bien faire en mettant tous les plastiques au recyclage", observe Matthieu Carrère, le responsable de l’équipe tri et traitement biologique Recyclage et valorisation des déchets de Veolia. Parmi les objets insolites collectés : des polaires (qui contiennent du PET), des arrosoirs, des bateaux pneumatiques...

De nouveaux flux à gérer

Deuxième point : la gestion de ces nouveaux flux. "Si les films ne sont pas extraits très vite, ils gênent le recyclage des autres matériaux. Les pots et barquettes nécessitent une adaptation des machines", précise Jean-François Rossillon, le directeur du pôle projet collecte sélective de Citeo, l’éco-organisme chargé de financer et d'organiser le recyclage des emballages et des papiers-cartons, qui octroie des aides à la modernisation par vagues d’appels d’offres. Au sein des dix centres de tri convertis de Paprec, le taux de refus est passé de 15 à 20% et le nombre d’opérateurs sur les chaînes dédiées aux corps creux (bouteilles et flacons) a doublé.

Troisième point : la communication. Un certain nombre de collectivités concernées n’ont pas encore engagé d’actions. Citeo rappelle qu’il convient d’adapter les tournées de collecte. Difficile d’imaginer, au moment de trier (enfin!) son pot de yaourt, toutes les difficultés que cela implique.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

12/05/2019 - 16h35 -

Si le tri est amélioré, est-ce que le recyclage est amélioré en conséquence ? Autrement dit, pots de yaourts, films plastiques, etc sont-ils devenus valorisables depuis Janvier 2019, ou bien faut-il toujours les éliminer pour améliorer le tri ?
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle